Art Conservators for Truth and Reconciliation

La version française suit le texte en anglais.


Please help us get the Canadian Association for Conservation of Cultural Property’s (CAC) Reconciliation Working Group (RWG) off the ground! 

The Canadian Association for Conservation of Cultural Property (CAC) is a professional association for Art and Heritage Conservators in Canada; it is one of the bodies that governs our codes of ethics and guidelines for practice. 

For the non-conservators among you: conservators aim to safeguard cultural heritage for the future.  The purpose of conservation is to study, record, retain, and restore, as appropriate, the culturally significant qualities of an object.

41515736_1566516489226334_r.jpegJulia Campbell-Such, conservator, cleans the cedar boards of a Tsimshian house-front screen (Photo Credit: Museum of Anthropology)

Conservators and Indigenous Material Culture

As conservators in Canada, we often work with cultural material created by Inuit, Métis, and First Nations Peoples held in both private and public collections. The way we interact with this material and the communities and people who created it may profoundly impact the way that reconciliation takes place on the ground in Canada. 

Context, consultation, and collaboration are crucial to the preservation of living cultures; we strongly believe that our professional ethics and standards should reflect this.  As an organization we need resources to support First Nations, Inuit, and Métis people and communities as they regain agency in the care of their cultural material currently held in museums, archives and private collections. 

41515736_1566516596552865_r.jpegMarianne LeBel, conservator, treats a pair of beaded Indigenous (probably Plains Cree) leggings (Photo Credit: McCord Museum)

The Reconciliation Working Group

CAC currently has no formal position on reconciliation, and no formal guidelines or specific standards for its membership on best practices for the care and repatriation of Indigenous art and cultural heritage. With new policies and legislation being developed at a national level to comply with the United Nations Declaration on the Rights of Indigenous Peoples (UNDRIP) and the Truth and Reconciliation Commission Calls to Action, the CAC, as a national organization, has a duty to keep pace with these efforts.

We are pleased to announce that the CAC Board has approved a proposal put forward by the Ad-hoc Advocacy Committee to implement a Reconciliation Working Group (RWG) as of May 2020 - but we need your support to make the most of this initiative!

The mandate of the RWG, which will be formed of 20 Indigenous and non-Indigenous members, will be to develop a formal position for the CAC on the care and repatriation of materials of Indigenous origin, and to reflect this position in CAC working documents, which may include the Codes of Ethics and Guidelines for Practice. The group will be active for two years, and will involve engaged consultation, skill-sharing activities, meetings, and rich discussions.

The complete project proposal can be found here . 

Why we need your help

The Reconciliation Working Group is a major undertaking - both in importance and in scope. The total expenses for the two-year project are budgeted at 78,493$: 54,878$ for the consultation process, and 23,615$ for a kick-off event at the 2020 CAC Conference in Hamilton. This event will consist of a free workshop open to CAC members which will serve as an introduction to the RWG, and will also be the group’s first meeting.

We intend to secure funding for this project (grant applications will be made in Fall 2019), but we need your help to make sure the working group gets off the ground and reaches its full potential.  

Funds raised will go towards:
  • Travel for consultations with First Nations, Inuit and Métis organizations and cultural centers across Canada
  • Organization of workshops and training events (both for members of the RWG and for general members of the CAC)
  • Translation services
  • SurveyMonkey Team Advantage Plan for collecting feedback from CAC members  
  • Online meeting software for efficient group meetings
  • Paying a qualitative researcher (graduate student) to assist the group
  • Honoraria and gifts of appreciation for speakers and consultants
  • OCAP® online course training fees to the First Nations Information Governance Centre (fnigc.ca)
A detailed budget can be found in the complete project proposal . 

Please consider contributing to this essential project. Thank you for your support!

The Canadian Association for Conservation of Cultural Property (CAC) represents conservation professionals who work throughout the traditional territories of First Nations, Métis and Inuit peoples across Canada. The CAC wishes to express gratitude on behalf of all its members for the opportunity to live and work on these lands, and acknowledges the location of its secretariat on the traditional, unceded territories of the Algonquin nation. 

Please share this GoFundMe on social media! 


--------------- VERSION FRANÇAISE ----------------


Restaurateur·rice·s d’art pour la vérité et la réconciliation



Aidez le Groupe de travail sur la réconciliation (GTR) de l’Association canadienne pour la conservation et la restauration des biens culturels (ACCR) à prendre son essor!

L’Association canadienne pour la conservation et la restauration des biens culturels (ACCR) est l’organisation professionnelle qui regroupe les restaurateur·rice·s d’art au Canada. C’est l’une des organisations qui gouvernent notre Code de déontologie et Guide du praticien. 

Pour ceux·elles parmis vous qui ne sont pas restaurateur·rice·s: notre profession a pour but de protéger le patrimoine culturel pour le futur. L’objectif de la conservation est d’étudier, de documenter et de restaurer les qualités culturelles importantes d’un objet.

41515736_1566679455870360_r.jpegMarissa Monette, restauratrice, examine une ceinture fléchée huronne-wendat (crédit photo: National Gallery of Canada)

Les restaurateur·rice·s et la culture matérielle autochtone

En tant que restaurateur·rice·s canadien·ne·s, nous travaillons souvent sur des biens culturels appartenant aux Inuits, aux Métis et aux Premières Nations conservés dans des collections publiques et privées. La façon dont nous usons de cette position privilégiée a un impact profond sur la manière dont la réconciliation se déroule concrètement au Canada. 

Le contexte, la consultation et la collaboration sont des éléments essentiels à la préservation des cultures vivantes; nous croyons fermement que notre éthique et nos normes professionnelles doivent le refléter. En tant qu’organisation, nous avons besoin de ressources pour supporter les personnes et les communautés inuites, métisses et des Première Nations alors qu’elles regagnent leur agentivité en lien avec le soin de leurs biens culturels presents dans les musées, les archives et les collections privées.

41515736_156651721560081_r.jpegSally Kim, restauratrice, fait des prélèvements sur un collier Kwakwaka’wakw (Crédit Photo: Museum of Anthropology)

Le Groupe de travail sur la réconciliation

L’ACCR n’a présentement pas de position officielle en ce qui a trait à la réconciliation, ni de lignes directrices ou de normes spécifiques qui permettraient à ses membres d’adopter les meilleures pratiques en matière de conservation et de restitution de l’héritage culturel autochtone. Considérant les nouvelles politiques et législations élaborées au niveau national pour se conformer à la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones (DNUDPA) ainsi que les Appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation du Canada, il est évident que l’ACCR, en tant qu’organisation nationale, a le devoir de contribuer aux efforts en cours.

Nous avons le grand plaisir d’annoncer que le conseil d’administration de l’ACCR a accepté une proposition présentée par le Comité ad hoc pour la défense de la conservation visant à instaurer dès mai 2020 un Groupe de travail sur la réconciliation (GTR) - mais nous avons besoin de votre aide pour tirer le meilleur profit de cette initiative!

Le mandat du GTR, qui sera formé de 20 membres autochtones et allochtones, sera de développer pour l’ACCR une position officielle en ce qui a trait à la préservation et la restitution des biens d’origine autochtone, ainsi que de s’assurer que cette position est reflétée dans les documents de travail de l’ACCR (ce qui pourrait inclure le Code de déontologie et Guide du praticien). Le groupe sera actif pour deux ans. Son action impliquera consultation active, partage de compétences, rencontres et riches discussions.

La proposition de projet complète est disponible ici . 

Pourquoi nous avons besoin de votre aide

Le GTR est une initiative considérable - en ce qui a trait à la fois à l’importance de ses objectifs et à l’ampleur du projet. Les dépenses totales pour le projet de deux ans sont calculées à 78 493$: 54 878$ pour le processus de consultation, et 23 615$ pour un événement inaugural à la conférence annuelle de l’ACCR en 2020 à Hamilton. Cet événement consistera en un atelier gratuit ouvert aux membres de l’ACCR qui servira d’introduction au GTR, ainsi qu’en la première réunion du groupe lui-même. 

Nous prévoyons aller chercher du financement pour ce projet (des demandes de subventions seront faites à l’automne de 2019), mais nous avons besoin de votre aide pour nous assurer que le projet puisse décoller rapidement et ainsi atteindre son plein potentiel. 

Les fonds amassés serviront à couvrir les dépenses suivantes:
  • Les frais de voyage encourus lors des consultations avec des individus, organisations et centres culturels autochtones à travers le pays
  • L’organisation d’ateliers et de formations (pour les membres du GTR et pour les membres de l’ACCR en général) 
  • Des services de traduction professionnels 
  • Un abonnement à SurveyMonkey pour faire des sondages qui permettront de collecter les rétroactions des membres de l’ACCR tout au long du projet 
  • Un abonnement à un service de réunion en ligne pour assurer des réunions efficaces
  • Les honoraires d’un·e étudiant·e de cycle supérieur en recherche qualitative pour aider le groupe à gérer ses données 
  • Des honoraires et des cadeaux d’appréciation pour les présentateur·rice·s (lors des ateliers) et les consultant·e·s
  • Les frais pour la formation PCAP® (propriété, contrôle, accès et possession) développés par le Centre de gouvernance de l’information des Premières Nations
La proposition de projet complète contient un budget détaillé.

Nous vous sommes reconnaissant·e·s de considérer contribuer à ce projet important et nécessaire. Merci infiniment pour votre support!

L’Association canadienne pour la conservation et la restauration des biens culturels (ACCR) représente des professionnel·le·s de la conservation-restauration actif·ive·s dans les territoires traditionnels des Premières Nations, des Métis et des Inuits partout au Canada. L’ACCR désire exprimer au nom de ses membres sa gratitude de pouvoir vivre et travailler en ces terres. L’ACCR tient à souligner que ses bureaux permanents se trouvent sur le territoire traditionnel et non cédé du peuple algonquin. 

S’il vous plaît, partagez cette campagne GoFundMe sur vos médias sociaux! 

41515736_1566518015717950_r.jpegVictoria Kablys, restauratrice, documente un manteau de peau de caribou (E1328.1/15303) de la "Aboriginal Studies Collection" du RSM en préparation pour sa mise en valeur dans les salles des Premières Nations du musée (Crédit photo: Royal Saskatchewan Museum)

----------------------------------------------------


Main image / image principale: Emilie Demers, Alexander Ranger, and Holly Aubichon working on an intricately beaded textile from the RSM’s Aboriginal Studies Collection (Credit: Royal Saskatchewan Museum) / Emilie Demers, Alexander Ranger et Holly Aubichon travaillent sur un textile finement perlé de la “Aboriginal Studies Collection” du RSM (Crédit photo: Royal Saskatchewan Museum)

Donations (0)

  • Anonymous 
    • $100 
    • 25 d
  • Sonia Kata 
    • $25 
    • 26 d
  • Marie-Josée Latouche 
    • $100 
    • 1 mo
  • Marianne LeBel 
    • $20 
    • 1 mo
  • Camille Rancourt 
    • $30 
    • 1 mo
See all

Organizer

Reconciliation Working Group 
Organizer
Ottawa, ON
CANADIAN ASSOCIATION FOR CONSERVATION OF CULTURAL PROPERTY/ASSOCIATION CANADIENNE POUR LA CONSERVATION ET LA RESTAURATION DES BIENS CULTURELS 
Registered nonprofit
Donations are 100% tax deductible.
Learn more
  • #1 fundraising platform

    People have raised more money on GoFundMe than anywhere else. Learn more

  • GoFundMe Guarantee

    In the rare case that something isn’t right, we will refund your donation. Learn more

  • Expert advice, 24/7

    Contact us with your questions and we’ll answer, day or night. Learn more