23k
23k
27

URGENCE KASAÏ

€539,684 of €500,000 goal

Raised by 24,706 people in 3 months
No Longer Accepting Donations
 Share on Facebook
Created May 10, 2018
[ ENGLISH VERSION BELOW THE FRENCH ONE]
English documentary: 

#AvecLeKasaï

RESUME

Au Kasaï (République démocratique du Congo), plusieurs millions de personnes souffrent d’insécurité alimentaire extrême et d’exactions meurtrières. 400 000 enfants risquent de mourir de faim dans les prochains mois si rien n’est fait.
Pourtant, les ressources et financements actuels sont dramatiquement insuffisants pour répondre à la gravité et l’ampleur des besoins. Pour faire face à cette crise humanitaire, Konbini a décidé de lancer un GoFundMe. Le temps presse pour sauver des centaines de milliers de vie.


CONTEXTE 

C’est profondément bouleversés que nous revenons du Kasaï. La région traverse une crise humanitaire gravissime depuis l’explosion d’un conflit entre la milice Kamuina Nsapu et les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) en 2016. Le conflit a rapidement débouché sur des affrontements ethniques, des massacres, des tueries indiscriminées, des destructions massives et l’usage du viol comme arme de guerre.


Sur place, Hugo Clément et Clément Brelet ont notamment fait la rencontre de Ibikilayi, 47 ans, qui nous a raconté son histoire : « La guerre est arrivée subitement, on ne sait pas pourquoi elle a éclaté. On fuyait, il y avait la milice qui avait des armes blanches, et l’armée qui avait des fusils. Pendant qu’ils s’entretuaient, nous sommes allés nous cacher mais les militaires nous ont poursuivi et nous ont dit : « ce sont vos enfants qui nous tuent, et c’est pourquoi on va vous tuer aussi ». C’est comme ça qu’ils ont tué tous les petits enfants. Les plus grands ont pris la fuite et on ne sait pas où ils sont allés. Moi-même, j’ai perdu trois de mes enfants. Ils avaient 3, 6 et 9 ans. Les militaires m’ont tabassée. Ils ont voulu me violer et je me suis débattue. Il y avait trois militaires. Deux me tenaient et le troisième me frappait avec un fusil à baïonnette. Que Dieu me donne la force, parce que là je n’ai plus de forces. »

Dans l’indifférence générale, l’armée et les milices, qui recrutent des enfants parfois âgés de 6 ans, se sont affrontées en plein milieu des villages. Les habitants, traumatisés et démunis, ont dû fuir, abandonnant leurs champs. Le nombre de personnes déplacées au Kasaï (1,4 million) sur une période de 2 ans est plus important qu’en Syrie ou au Yémen. Les populations se sont réfugiées dans la brousse pendant plusieurs mois et n’en sont parfois toujours pas revenues. Loin de leurs villages, en pleine forêt, les populations souffrent en majorité de paludisme, typhoïde, dysenterie. Privées de soins, elles n’ont également aucun accès à l’eau potable et à la nourriture.



PROBLEME

Nous avons été bouleversés de voir des milliers d’enfants et d’adultes souffrir de la faim, au point que leurs vies soient menacées.

C’est le cas de Marie, 38 ans, mère de deux enfants en état de malnutrition sévère : « Les militaires sont venus, ils ont tout saccagé, tout détruit, et nous, on a fui. On n’avait rien, on ne se nourrissait que de feuilles de manioc, puis on dormait. Ça a duré six mois. L’état des enfants a commencé à se dégrader. Ils sont devenus de plus en plus faibles, ils n’avaient plus de forces, et comme ils ne mangeaient que du manioc, ils ont commencé à dépérir. »

Plus d’un tiers de la population du Kasai, soit près de 1,7 million de personnes est aujourd’hui en situation de grave insécurité alimentaire et 750 000 enfants souffrent de malnutrition aiguë. Dans les centres ACF, nous avons rencontré des enfants de 3 ans qui ne pèsent pas plus de 6 kilos. Des enfants décharnés, incapables de bouger, que la mort approche. Une infirmière nous a raconté en avoir déjà perdu 8.

Au total, 400 000 enfants, en état de malnutrition aigüe sévère, vont mourir de faim si rien n’est fait.

Mais nous pouvons l’empêcher si nous unissons nos forces.


SOLUTION

Ensemble, nous pouvons faire la différence.

Tous les fonds collectés seront reversés à Action Contre la Faim (ACF).

L’association, présente au Kasaï et au Kasaï Central, se bat pour tenter de couvrir les besoins les plus urgents et a besoin de notre soutien pour :

Distribuer de la nourriture
Prendre en charge médicalement les enfants les plus gravement touchés par la malnutrition
Soutenir les centres de santé pour que les enfants et les femmes enceintes puissent accéder aux soins gratuitement
Aider les habitants à recommencer la culture de leurs champs, notamment en leur fournissant des semences et des outils
Améliorer l’accès à l’eau potable en protégeant des sources
Soutenir psychologiquement les personnes traumatisées par les violences qu’elles ont subi ou dont elles ont été témoins, notamment les femmes et les enfants victimes de viols

Action Contre la Faim a besoin de vous pour sauver des vies.

Vous pouvez agir dès maintenant.

Chaque action (don, partage, like) compte et nous vous en remercions !
#AvecLeKasaï


*** ENGLISH VERSION***

#SupportKasai


SUMMARY

In Kasai (Democratic Republic of the Congo), several million of people are suffering from extreme food insecurity and exactions. 400 000 children could die in the next months if nothing is done.

Current resources and funds are however heavily insufficient to meet the gravity and scale of needs. To address this humanitarian crisis, Konbini has decided to launch a GoFundMe. Time is running short to save hundreds of thousands of lives.

CONTEXT

We come back from Kasai in great distress. The region is going through a major humanitarian crisis following the eruption of a conflict between the Kamuina Nsapu militia and the Armed Forces of the Democratic Republic of the Congo (FARDC) in 2016. The conflict promptly led to ethnic clashes, massacres, indiscriminate killings and the use of rape as a weapon of war.

On the field, Ibikilayi (47 years old) shared with Hugo Clément et Clément Brelet her story: “The war broke out suddenly, we don’t know why it did. We ran away. There was both the militia with knives and the army with guns. While they were killing each other, we went to hide but soldiers followed us and told us: “your children are killing us, this is why we are going to kill you too.”. This is how they killed all the younger children. The older ones ran away. We don’t know where. I, myself, lost three of my children. They were 3, 6 and 9 years old. The soldiers beat me up. They tried to rape me but I fought them. There were 3 soldiers. Two were holding me and the third one was beating me with a rifle. May God give me strength, because I don’t have any left.”

Amongst general indifference, the army and militia, who recruit children sometimes as young as six years old, fought in the middle of villages. Inhabitants, left traumatized and penniless, had to run away, leaving their crops behind. The number of displaced people in Kasai (1.4 million) over a period of 2 years is larger than in Syria or Yemen. Populations took refuge in the bush during months, and some of them still haven’t come back. Far from their villages, isolated in the middle of the forest, these people mostly suffer from malaria, typhoid, and dysentery. Deprived of medical care, they also don’t have access to drinkable water or food.


PROBLEM

It has been shattering to see thousands of adults and children suffer from hunger to a point where their lives are being jeopardized.

This is the case of Marie (38 years old), mother of two children suffering from acute malnutrition: “The soldiers came, ransacking and destroying everything. We ran away, We didn’t have anything. We fed ourselves only with manioc leaves, and slept. This lasted for 6 months. The condition of the children started to get worse. They became increasingly weak, and didn’t have any strength left. Eating only manioc, they began languishing.”

Today, more than a third of the Kasai population (about 1.7 million people) faces severe food insecurity, and 750,000 children suffer from acute malnutrition.

In ACF centers, we have met 3 year old children who do not weight more than 6 kilos. Scrawny children, unable to move, threatened by death. A nurse told us she had already lost 8 children. 400 000 children suffering from acute malnutrition will die of hunger if we don’t do anything.

But we can prevent it if we join forces.


SOLUTION

Together we can make a difference.

All collected funds will go to Action Against Hunger (ACF)

The association, which is based in Kasai and Central Kasai, is fighting to cover the most urgent needs and needs our support to:

- Distribute food
- Provide medical care to children most affected by malnutrition
- Support medical centers to enable children and pregnant women to access medical care for free
- Help inhabitants to restart the cultivation of their fields
- Provide better access to drinking water
- Psychologically support traumatized people who suffered from or witness violences, including women and children victim of rapes

Action Against Hunger needs you to save lives.

This is why we’re calling on you today.

You can act now.

Each action (donation, share, like) counts.

Thank you!


Crédit photo : Hugo Clément
+ Read More
Crise au Kasaï : voici ce que vos dons vont permettre de réaliser

Plus de 7 000 enfants, dont près de 3 000 en danger de mort imminente, vont pouvoir bénéficier d’une aide d’urgence.

21 171. C’est le nombre de personnes frappées par la crise humanitaire au Kasaï qui vont bénéficier d’une aide d’urgence grâce à vos dons et à votre mobilisation sans précédent. Ouverte le 10 mai, la campagne de financement lancé par Konbini news au profit de l’ONG française Action contre la faim (ACF) touche aujourd’hui à sa fin.

En moins de deux mois, près de 540 000 euros ont été récoltés pour assister la population de cette province de la République démocratique du Congo ravagée par les conflits et la faim.

Hugo Clément et Clément Brelet s’y étaient rendus en avril dernier, pour un reportage sur ce drame dont on ne parle que trop peu. Konbini news et ACF s’engagent aujourd’hui à faire toute la transparence sur la manière dont ces fonds vont être utilisés sur le terrain.

Plus de 7 000 enfants pris en charge

Vos dons et votre mobilisation vont permettre de sauver des milliers de vies. Ils vont aussi permettre d’apporter une prise en charge de personnes jusque-là sans accès à l’aide humanitaire.

Avec cet argent, ACF va pouvoir soutenir dès ‪le 1er juillet‬ cinq aires de santé supplémentaires (contre quatre actuellement ouvertes dans la province du Kasaï), dans la zone de Kalonda Ouest, identifiée comme l’un des territoires les plus affectés par la crise.

Ce projet va permettre d’apporter une aide à 21 171 personnes jusque-là non prises en charge. Dans le détail, ce sont plus de 7 000 enfants, dont près de 3 000 en état de malnutrition aiguë sévère (soit en danger de mort imminente) qui vont pouvoir bénéficier d’une prise en charge complète dans des structures adaptées – du dépistage à l’accompagnement nutritionnel, en passant par l’hospitalisation pour les cas les plus graves.

Guérir dans le temps

Parce que lutter contre la faim ne se résume pas qu’à de l’aide alimentaire, une partie des dons sera également utilisée pour apporter des soins psychologiques aux familles touchées par la malnutrition aiguë sévère. Plus de 5 000 personnes, adultes et enfants, vont bénéficier de ces activités.

Les enfants malnutris souffrent en effet de traumatismes qui ne leur permettent plus de répondre aux stimulations de leurs mères. Celles-ci risquent alors de leur porter moins d’attention et de s’en détourner. En renforçant la relation du parent avec son enfant malade, nous favorisons leurs chances de guérison dans le temps.

Afin de réduire les délais de traitement et les taux de rechute dans la malnutrition, ACF va également mettre en place des accès à de l’eau potable et des services d’hygiène dans les cinq nouvelles aires de santé. Près de 13 000 personnes, adultes et enfants, vont aussi bénéficier de kits d’hygiène et d’assainissement de l’eau, pour briser le cercle vicieux entre malnutrition et maladies infectieuses.

Enfin, face à l’indifférence générale sur le sort de cette partie du monde, nous tenions à vous remercier pour votre mobilisation incroyable.


Lien vers l’article : https://news.konbini.com/post/crise-au-kasai-voici-ce-que-vos-dons-vont-pouvoir-realiser
+ Read More
“Merci infiniment pour vos dons" : le directeur des opérations en République démocratique du Congo d’Action contre la faim, Luc Bellon, a tenu à remercier toutes les personnes qui ont participé à la levée de fonds lancée par Konbini pour faire face à la crise humanitaire qui touche la région du Kasaï. 

Ce dernier explique concrètement à quoi va servir l’argent :"L’argent que vous avez mis à disposition pour aider les populations au Kasaï va nous permettre d’atteindre plus de 20 000 personnes qui sont dans un besoin extrême. Nous allons soigner directement plus de 7 000 enfants." À ce jour, la cagnotte a dépassé l’objectif des 500 000 euros et culmine à plus de 538 000 euros. Elle sera close ‪le mardi 26 juin à minuit‬. 
+ Read More
Un immense MERCI à toutes et à tous pour vos dons !

Sur les 400 000 enfants qui risquent de mourir dans les prochains mois,
Les 22 900 premiers donateurs vont déjà permettre de sauver des milliers de vies !

Pour traiter les enfants qui meurent de faim, Action Contre la Faim utilise des sachets de pâte thérapeutique à 25 centimes l'unité pendant 8 semaines (vidéo ci-joint pour en savoir plus).

Sauver un enfant en danger de mort coûte 28 euros,
Chaque don compte, peu importe le montant !

Nous avons hâte de vous montrer combien vos dons font la différence au Kasaï.
Merci encore pour votre incroyable générosité !
+ Read More
Read a Previous Update

€539,684 of €500,000 goal

Raised by 24,706 people in 3 months
No Longer Accepting Donations
 Share on Facebook
Created May 10, 2018
Your share could be bringing in donations. Sign in to track your impact.
   Connect
We will never post without your permission.
In the future, we'll let you know if your sharing brings in any donations.
We weren't able to connect your Facebook account. Please try again later.
€11
Anonymous
1 month ago
CH
€20
cindy HUBERT
1 month ago
KB
€20
Karim B.
1 month ago
DC
€15
Daniel Cox
1 month ago
LG
€10
Léa Genoulaz
1 month ago
CU
€5
Clothilde Ulrich
1 month ago
OS
€10
Ol Sh
1 month ago
JD
€10
Julie Demilliere
1 month ago
€15
Anonymous
1 month ago
AH
€5
Astrid Holvas
1 month ago
or
Or, use your email…
Use My Email Address
By continuing, you agree with the GoFundMe
terms and privacy policy
There's an issue with this Campaign Organizer's account. Our team has contacted them with the solution! Please ask them to sign in to GoFundMe and check their account. Return to Campaign

Are you ready for the next step?
Even a €5 donation can help!
Donate Now Not now
Connect on Facebook to keep track of how many donations your share brings.
We will never post on Facebook without your permission.