35
35
6

#JeDisStopHomophobie

€950 of €15,000 goal

Raised by 36 people in 10 months
Created March 19, 2018

Plus de 1200 agressions physiques recensées par notre association en 2018, contre près de 840 en 2017. Plus de 560 sur l'Ile de France, dont près de 330 en banlieue. Et ce ne sont que celles que nous avons pu recenser.

Autrement, nous avons reçu environ 2400 appels sur la ligne d'écoute et plus de 7000 signalements sur les différents réseaux, soit plus de 9000 sollicitations diverses depuis le début de l'année. Nous en avions 8000 en 2017.

Trois agressions anti-LGBT donc par jour, en moyenne en France. Et elles ne cessent de se multiplier.
Nous pensions qu'il s'agissait uniquement d'une « parole qui se libère », mais après les décomptes, puisqu'il faut des chiffres, nous pouvons effectivement parler d'une recrudescence.

Mais si de plus en plus de personnes se manifestent, les victimes sont toujours peu enclines à déposer plainte. La peur, la honte, des préjugés, de la police, de ne pas être entendues, et engager des poursuites n'est pas non plus accessible à tous les budgets.

C'est la raison pour laquelle nous avons lancé ce Fonds de solidarité.

Déjà plus de 200 plaintes, certaines en préparation avec le soutien du réseau Gay Friendly et cabinet Deshoulieres.

Parmi les procédures, des actions contre Nadine Morano , Bassem Braiki, Mourad Ghazli, et aussi pour le vandalisme des passages piétons arc-en-ciel à Paris, de la plaque commémorant les derniers homosexuels condamnés à mort en France, ou pour le don du sang, avec un recours plus récemment devant la CEDH pour « discrimination en raison de l’orientation sexuelle ».

Pour les consulter : https://www.stophomophobie.com/category/actions/ 

Accompagnement, assistance juridique, information, prévention, ligne d'écoute... Si nous pouvons agir, c'est grâce à vous !!

---

Nous avons aussi agi contre la « brigade anti-trav » qui sévissait dans le 17e à Paris. Les attaques de personnes trans notamment se multipliaient depuis le début de l'année, avec ce même objectif d'« épurer les trottoirs », ont expliqué les victimes.

Elles nous ont contacté, après que nous ayons dénoncé l'une des attaques, qui avait été filmée. 3 ont accepté de déposer plainte. Une dizaine d'autres ont refusé par peur des représailles.


En Savoir plus :

- https://www.stophomophobie.com/une-brigade-anti-trav-en-pleine-action-a-paris-le-maire-du-17e-condamne-fermement-video/
- https://www.stophomophobie.com/brigade-anti-trav-a-paris-une-nouvelle-agression-dejouee-dans-le-17e-les-auteurs-interpelles/
- https://www.facebook.com/stoprelaisinfos/videos/2188097414539562/

Le samedi 3 mars 2018, c'est Jean et Laurent qui auront tristement rejoint nos statistiques. Ils faisaient leurs courses dans un Carrefour, lorsqu'ils ont été pris à partie et injuriés, sans raison aucune, par une jeune femme, qui les a même menacés de mort : « Des mecs comme vous, on les égorge ! »

Personne n'a réagi. Le vigile de l'enseigne s'est contenté de les expédier du magasin en leur suggérant de ne pas faire d'esclandre. L'auteure des faits a été placée en garde à vue le 12 mars 2018, puis déférée devant le Procureur de la République de Nanterre, qui a décidé de la renvoyer devant le Tribunal correctionnel.

Elle a maintenu en audition ses injures à l'encontre du couple. Elle avait déjà estimé, devant les clients et employés du magasin, que « les pédés ne méritaient pas de vivre et qu'il fallait les buter. C'est une honte pour la France... »

L'affaire a été examinée ce 23 avril 2018. Le Tribunal correctionnel de Nanterre a condamné la jeune femme a une peine d’emprisonnement avec sursis pour « menaces de mort homophobes ».





Si Jean et Laurent ont décidé de déposer plainte, la majorité des victimes s'abstiennent, mal-informées de leurs droits, par honte, craintes diverses et manque de ressources financières.

Nous allons accompagner Jean et Laurent dans leur combat pour obtenir justice, comme nous l'avons déjà fait pour plus de 30 victimes en 2018. Les chiffres grimpent tous les jours, d'où la constitution de ce Fonds.

Faire un don c’est nous permettre de financer :

- un soutien juridique aux victimes (paiement du dépôt de plainte, mise à disposition d’un avocat, frais de déplacement…)

- un soutien psychologique (mise à disposition d'un spécialiste, maintien d'un numéro d'urgence téléphonique...)

- une veille sur internet et les réseaux sociaux pour signaler les auteurs d'actes et de propos homophobes aux services de police.

Agir en justice pour défendre le droit fondamental de vivre librement son orientation sexuelle et son identité de genre, c'est non seulement obtenir réparation pour toutes les victimes, mais également montrer que nous ne laisserons plus ces violences impunies !

Pour participer :

1/ Relayez nos actualités, les vidéos de la campagne, les témoignages
, :

Facebook : https://www.facebook.com/stoprelaisinfos/posts/2178492905500013

Twitter : https://twitter.com/stop_homophobie/status/975795412790542336


2/ Partagez des messages
, photos, vidéos, vos témoignages de soutien, avec le hashtag #JeDisStopHomophobie


STOP homophobie

+ Read More
Update 4
Posted by Stop Homophobie
9 months ago
   Share
L'agression d'un couple d'hommes en région parisienne a lancé l'alerte sur l'homophobie qui règne dans certaines cités.

Pour que les autres aient "moins la trouille". Pour donner l'exemple. Pour sonner l'alarme. Aujourd'hui, les différentes raisons leur viennent facilement. Mais quand ils ont décidé de porter plainte le 3 mars dernier, Laurent et Jean n'ont pas vraiment réfléchi aux ressorts qui les poussaient jusqu'à la porte du commissariat. Sur le moment, ça leur a paru nécessaire.

A lire sur : https://www.lexpress.fr/actualite/societe/dans-les-cites-le-tabou-homo_1998673.html
Dans les quartiers, le tabou homo
+ Read More
Update 3
Posted by Stop Homophobie
9 months ago
   Share
Le Parisien soutient la campagne : #JeDisSTOPhomophobie pour la constitution d'un Fonds d'aide aux victimes !

Ils ne veulent « rien lâcher ». Et Stop Homophobie compte bien les y aider. Après avoir été contactée par le couple d’homosexuels qui s’était fait violemment insulter dans un supermarché de Rueil-Malmaison début mars, l’association de lutte contre l’homophobie vient de lancer une cagnotte en ligne sur la plate-forme participative Gofundme.
« On reçoit beaucoup d’appels et la question financière refroidit beaucoup de nos interlocuteurs. Ils n’osent pas porter plainte, explique Terrence Katchadourian, secrétaire général de Stop Homophobie. Quand Laurent (NDLR : l’un des deux conjoints insultés) nous a contactés, j’ai senti que c’était pareil. Ils nous ont poussés à nous lancer. »
L’affaire, qui avait ému sur les réseaux sociaux, sera jugée devant le tribunal correctionnel de Nanterre le 23 avril. L’agresseuse y a été renvoyée pour « injure publique en raison de l’orientation sexuelle ». Stop Homophobie financera donc l’intégralité des frais de justice du couple.

Ce qui « choque » le plus le couple, c’est le manque de réaction de la part des gens qui ont observé la scène dans ce Carrefour Market. « Ça a duré dix minutes. Et personne n’a rien fait. Les caissières ont baissé la tête, le vigile n’a pas bougé », souffle le quinquagénaire. Quelques jours après l’agression, le groupe Carrefour avait indiqué qu’il « regrettait l’incident » et qu’il « condamnait fermement les faits ».

Avec l’argent récolté sur la plate-forme, Stop Homophobie voit plus loin que cette seule affaire.

L’association souhaite aussi offrir un soutien juridique et psychologique aux futures victimes. « Le traumatisme se poursuit après les audiences. Laurent, par exemple, veut trouver un autre logement et s’éloigner de l’endroit où ils ont été insultés. On va l’aider », assure le secrétaire général.
L’année dernière, l’association s’est portée partie civile dans quinze affaires différentes. « Les agressions homophobes se multiplient, observe le secrétaire général. On veut que l’affaire de Laurent et Jean serve d’exemple. »

Pour participer à la cagnotte, rendez-vous sur : www.gofundme.com/stophomophobie

http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/stop-homophobie-lance-une-cagnotte-pour-aider-le-couple-gay-injurie-02-04-2018-7641915.php
+ Read More
Update 2
Posted by Stop Homophobie
9 months ago
   Share
Une « brigade anti-trav » en pleine « action » à Paris : Le Maire du 17e « condamne fermement ! », Flag !, association de soutien et de défense des Policiers & Gendarmes LGBT (lesbienne, gay, bi & trans), de lutte contre les LGBT-phobies et les discriminations, a saisi le chef de service de l'arrondissement sur ce dossier. En savoir plus : https://www.stophomophobie.com/une-brigade-anti-trav-en-pleine-action-a-paris-le-maire-du-17e-condamne-fermement-video/
+ Read More
Update 1
Posted by Stop Homophobie
9 months ago
   Share
Couple injurié et menacé de mort dans un Carrefour : l’auteure renvoyée devant le Tribunal correctionnel de Nanterre

https://www.stophomophobie.com/couple-gay-injurie-dans-un-carrefour-lauteure-renvoyee-devant-le-tribunal-correctionnel-de-nanterre/
Victime d’une agression, il témoigne !
+ Read More
Read a Previous Update

€950 of €15,000 goal

Raised by 36 people in 10 months
Created March 19, 2018
Your share could be bringing in donations. Sign in to track your impact.
   Connect
We will never post without your permission.
In the future, we'll let you know if your sharing brings in any donations.
We weren't able to connect your Facebook account. Please try again later.
CL
€45
Candice Luc
8 months ago
NJ
€5
Nikita JOURDAIN
8 months ago
AE
€25
Alexandre Escolano
9 months ago
FB
€30
Frederic Baillif
9 months ago
€35
Anonymous
9 months ago
€20
Anonymous
9 months ago
€30
Anonymous
9 months ago
€10
Anonymous
9 months ago
FM
€5
Fabien MAERO
9 months ago
RP
€10
Richard PETIT
9 months ago
or
Use My Email Address
By continuing, you agree with the GoFundMe
terms and privacy policy
There's an issue with this Campaign Organizer's account. Our team has contacted them with the solution! Please ask them to sign in to GoFundMe and check their account. Return to Campaign

Are you ready for the next step?
Even a €5 donation can help!
Donate Now Not now
Connect on Facebook to keep track of how many donations your share brings.
We will never post on Facebook without your permission.