procès pour la liberté d´expression

(english below)

Pourquoi nous faisons appel à votre soutien.

Aujourd’hui, la liberté d’expression est en danger de toutes parts, dans de nombreux pays, à propos de nombreuses causes. Les défenseurs des droits du peuple palestinien sont aussi visés, même dans des États où le respect des Droits de l’Homme semble un acquis. C’est ainsi qu’en Allemagne, au Royaume-Uni, aux États-Unis, en France, etc, la lutte contre l’antisémitisme est instrumentalisée pour faire taire la critique d’Israël et de sa politique d’occupation et de colonisation.

Au Luxembourg aussi, notre association, le Comité pour une paix juste au Proche-Orient, fait l’objet d’attaques diffamatoires, tout particulièrement de la part d’un député luxembourgeois. Depuis plusieurs années, ce député utilise toutes les occasions pour soutenir que le CPJPO serait animé par la haine d’Israël et même, récemment, qu’il serait antisémite, comme sa présidente, bien que juive elle-même. Le CPJPO a dès lors choisi d’intenter une action en justice au civil à l’encontre de ce député, pour atteinte à l’honneur et à la réputation. Face à nos membres, à nos sympathisants et aux autres ONG qui s’engagent pour la Palestine, celles qui nous soutiennent et soutiennent des causes semblables, nous ne pouvons tolérer cette accusation ni laisser passer ce type de propos, sous prétexte que le député serait couvert par l’immunité parlementaire : l’antisémitisme n’est pas une opinion mais un délit, marqué du sceau de l’infamie.

Nous faisons donc appel à vous parce que les frais d’avocat vont dépasser 7000 euros : votre soutien nous sera donc très utile. La première audience devrait avoir lieu en juin 2019. Nous vous tiendrons informés sur cette plateforme.

Qui sommes-nous ?

Hommes et femmes d'horizons politiques, professionnels, philosophiques et religieux différents, nous avons créé le Comité pour une Paix Juste au Proche-Orient - Luxembourg en avril 2002 afin de soutenir une paix juste et durable dans cette région du monde.

Animés par les valeurs qui sont à la base de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme et par le Droit international, nous œuvrons, à notre niveau et avec nos moyens, en vue d’une paix qui respecte les droits légitimes, notamment le droit à l'autodétermination, du peuple palestinien.

Tout en étant basés au Luxembourg, nous travaillons de pair avec des associations sœurs en Europe, au sein de la Coordination européenne des Comités et associations pour la Palestine (ECCP), ainsi qu’en Palestine et en Israël.

Que faisons-nous ?

Ayant acquis le statut d’organisation non gouvernementale de développement, nous soutenons depuis 10 ans un projet de soutien psycho-social dans le camp de réfugiés de Jenine en faveur de plusieurs centaines d´enfants, affectés de symptômes de stress post traumatique. De même, nous sensibilisons la société civile, les jeunes et les responsables politiques à l´injustice profonde et systématique que vivent les Palestiniens, aux dures réalités quotidiennes qu’ils vivent en Israël et en Palestine, aux initiatives de paix et de justice, aux résistances non violentes. Nous insistons encore sur nos moyens d’agir, ici au Luxembourg, et en Europe.

Quelles sont nos activités ?

Outre notre soutien direct aux enfants du camp de réfugiés de Jenine, nous organisons tous les deux à trois ans un voyage d’étude en Israël et Palestine pour des groupes d’une quinzaine de personnes. Notre but est de leur permettre de découvrir la réalité sur place et de leurs propres yeux.

Au pays, nous organisons des conférences publiques, des films-débats, des tables rondes et autres événements grand public qui attirent en général du monde parce que le sujet reste d´actualité et touche le public par son caractère d´injustice flagrante.

Nous allons régulièrement dans les établissements scolaires afin d´informer les jeunes sur la réalité quotidienne des Palestiniens vivant sous un régime d´oppression. Les jeunes sont très demandeurs d’information venant directement du terrain et montrent chaque fois intérêt et émotion à l’écoute des témoins israéliens et palestiniens que nous leur proposons de rencontrer.

Enfin, nous participons à des campagnes internationales de solidarité avec les Palestiniens et les Israéliens qui travaillent dans la même direction : celle d’une paix juste pour les deux peuples, et nous participons à des campagnes d’information et d’interpellation des députés et fonctionnaires euopéens au sein des institutions européennes à Bruxelles.

Mais la défense de cette juste cause est de plus en plus souvent contrée et délégitimée

Il va de soi qu´un tel travail et la légitimité durement et patiemment acquise ne pouvaient durer indéfiniment sans rencontrer de résistances. Comme partout en Europe, les voix qui se lèvent pour exiger la justice pour les Palestiniens, sont de plus en plus souvent attaquées par des personnes et des groupes qui tentent de les délégitimer, et doivent sans cesse se défendre contre toutes sortes d´accusations.

Il est devenu clair que le député en question cherche à nuire à l’image de notre association afin de lui couper ses sources de financement. Notre travail d´information-sensibilisation au Luxembourg et les projets de développement en Palestine reposent en effet pour une part importante sur des subsides du ministère luxembourgeois de la Coopération, des soutiens financiers de plusieurs communes, d’associations caritatives et des dons de personnes privées. Les critiques et les attaques successives dont nous sommes l’objet montrent une réelle volonté de faire taire quand il s´agit d´Israël et de la Palestine.

L´enjeu est grand car, avec beaucoup d’autres en Europe, mais aussi en Israël, nous faisons aujourd’hui face à plusieurs campagnes de discrédit, structurées et planifiées au plan international. L’État d’Israël investit des centaines de milliers d’euros chaque année et mobilise des milliers de petites mains pour contrer les rapports et les actions de nombreuses organisations, y compris en Israël, dénonçant l’occupation et la colonisation de la Palestine. La dernière en date cherche à ce que les États – européens surtout - adoptent la définition de l’antisémitisme proposée par l’International Holocauste Remembrance Alliance, qui comporte en annexe des exemples très contestables identifiant la critique de la politique israélienne à l’antisémitisme.

Avons-nous encore le droit d´analyser le conflit israélo-palestinien à la lumière des droits humains, du droit international et des rapports de pouvoir ? Nous refusons que 70 années après la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, l’engagement en faveur de droits égaux pour tous soit criminalisé. Nous refusons que le Droit international s’arrête devant le Mur de séparation - déclaré lui-même illégal par la Cour Internationale de Justice de La Haye.

La défense des droits des Palestiniens et leur droit à la résistance passe par la défense de nos droits, ici, en Europe. Nos combats sont étroitement liés.

 

La liberté d´expression est un acquis fondamental et la responsabilité historique et politique qu´ont les pays européens à l’égard de la Palestine nous oblige à demander justice. En nous apportant votre soutien, vous soutenez aussi la liberté d’expression de par le monde.

 

Pour en savoir plus

Sur le CPJPO: http://paixjuste.lu/

Sur l’amalgame entre la critique de l’État d’Israël et l’antisémitisme :

·      Unprecedented initiative by over 30 Jewish groups worldwide opposes equating antisemitism with criticism of Israel https://jewishvoiceforpeace.org/30jewishgroupsbds/

·      Plus de 30 organisations juives mondiales approuvent le mouvement Boycott, Désinvestissement, Sanctions http://www.ujfp.org/spip.php?article6523&lang=fr

·      La «Définition IHRA » de l’antisémitisme : Amalgame et manipulation
https://www.france-palestine.org/IMG/pdf/afps_definition_ihra_antisemitisme.pdf

Sur le droit à la liberté d’expression comme principe de la Charte européenne des Droits fondamentaux : http://paixjuste.lu/federica-mogherini-ecrit-a-leccp-concernant-le-droit-au-boycott-et-la-liberte-dexpression/
en anglais: http://www.eccpalestine.org/eu-high-representative-federica-mogherini-affirms-the-right-to-bds/
en francais: http://www.france-palestine.org/Federica-Mogherini-ecrit-a-la-Coordination-europenne-des-comites-et?var_mode=calcul/


Why we call upon your support

Freedom of expression is an essential condition of any democracy. However, today, in many countries and with regard to many issues, it is endangered. Palestinian human rights activists are also a target, even in states where respect for human rights seems to be assured. Thus, in Germany, in the United Kingdom, in the United States and many others the fight against antisemitism is being used to silence criticism of Israel and its policy of occupation and colonization.

 

In Luxembourg too, our association, the Committee for a Just Peace in the Middle East, has been the victim of defamatory attacks, particularly by a Luxembourg member of Parliament who seizes any and all occasions to claim that the CPJPO is anti-Semitic, as is its president, even though she is Jewish herself. The CPJPO has now chosen to take legal action against the MP for offending our honor and reputation. For our members, our followers, other NGOs which take a stand for Palestine, those who support us and support similar causes, we cannot tolerate this attack. For antisemitism is not an opinion but an offence, tainted with the stamp of infamy. 

 

We call upon you for financial support because the legal expenses will exceed 7000 euros and any contribution will be extremely helpful. The first court hearing should take place in June 2019. We will keep you informed as events unfold on this platform. 

 

Who are we and what do we do? 

We are a non-governmental organization (NGO), which has been active in support of Palestinian human rights for 15 years. Our membership covers a wide spectrum of nationalities, ethnicities and political persuasions. We are based in Luxembourg but work with sister associations in Europe, Palestine and Israel. In general terms our mission is twofold: on the one hand to provide support on the ground for Palestinians in need and for Israeli and Palestinian groups seeking a just peace and on the other to raise awareness of the problem here in Luxembourg and beyond. For example, we provide financial and political support for a project of psychosocial support in the refugee camp of Jenin in favour of hundreds of children, many of whom exhibit symptoms of post-traumatic stress disorder. Here in Luxembourg we engage in consciousness raising efforts to inform the general public of the situation in Israel/Palestine, we meet with young people and inform political leaders of the systematic and ongoing injustice in Palestine and realities on the ground as well as proposing appropriate action. 

In particular the CPJPO organizes conferences, movie screenings and debates, round table discussions and other public events. These events resonate with the public because the problem remains acute as does the abiding sense of its deep injustice. Another important part of our activities is our work in schools which seeks to inform young people of the reality of life for Palestinians living under oppression. Young people want to know what is happening on the ground and listen with great interest and emotion to the Israeli and Palestinian speakers that we sometimes introduce to them.



The challenge of defending a just cause 

Such success was bound to meet with resistance, particularly in the light of Israeli attempts to frame the narrative. Just like elsewhere in Europe, voices raised to seek justice for Palestinians are increasingly under attack, notwithstanding the justice of their cause. . The CPJPO has on several occasions been the object of shameful charges. Finally, when a member of parliament, speaking in Parliament, accused the Committee and its President of being anti-Semitic we had to take a stand.  We have now filed a lawsuit against this deputy. The CPJPO and its president do not intend to let this kind of statement pass under the guise parliamentary immunity which would allow all manner of attacks to be levelled against us with impunity. 

 

The dangers to freedom of expression 

It is clear that the deputy seeks to harm the image of our association in order to cut it off from financial sources. Our information and awareness raising work in Luxembourg and development work in Palestine depends on subsidies of the Luxembourg Ministry of Cooperation, some cities, charity associations and private donations. There is a real will to silence opinion when it comes to Israel Palestine. Today we face a serious challenge in the form of an organized campaign on the international level to have States adopt the new definition of anti-semitism proposed by the International Holocaust Remembrance Alliance, which inter alia equates criticism of Israeli policy to anti-semitism. 

 

Do we no longer have the right to analyze the Israel Palestinian conflict in the light of human rights, international law and power relations? We must reject the notion that 70 years after the Universal Declaration of Human rights, the commitment in favour of equal rights for all is being criminalized. We cannot accept that international law stops in front of an illegal segregation wall. The commitment for Palestinian rights and their right to peaceful resistance now dovetails with the defense of our rights, here, in Europe. Our causes are closely linked. 

 

Freedom of expression is a fundamental right and the historical and political responsibility of the European countries towards Palestine oblige us to require justice. 

 

More information

Our website www.paixjuste.lu

·      Unprecedented initiative by over 30 Jewish groups worldwide opposes equating antisemitism with criticism of Israel https://jewishvoiceforpeace.org/30jewishgroupsbds/

·      Plus de 30 organisations juives mondiales approuvent le mouvement Boycott, Désinvestissement, Sanctions http://www.ujfp.org/spip.php?article6523&lang=fr

·      La «Définition IHRA » de l’antisémitisme : Amalgame et manipulation
https://www.france-palestine.org/IMG/pdf/afps_definition_ihra_antisemitisme.pdf

On the right to freedom of expression
english: http://www.eccpalestine.org/eu-high-representative-federica-mogherini-affirms-the-right-to-bds/
http://paixjuste.lu/federica-mogherini-ecrit-a-leccp-concernant-le-droit-au-boycott-et-la-liberte-dexpression/
  • Claudine Vandernoot 
    • €50 
    • 14 mos
  • Guy THOMAS 
    • €100 
    • 31 mos
  • Anonymous 
    • €300 
    • 31 mos
  • Eliane Algrain 
    • €150 
    • 32 mos
  • Marilyn Maxwell 
    • €200 
    • 32 mos
See all

Fundraising team: Comité pour une paix juste au Proche-Orient (3)

Nathalie Oberweis 
Organizer
Raised €850 from 8 donations
LuxembourgLU
Michel LEGRAND 
Team member
Raised €25 from 1 donation
Lalla Zineb Bouanani 
Team member
  • #1 fundraising platform

    More people start fundraisers on GoFundMe than on any other platform. Learn more

  • GoFundMe Guarantee

    In the rare case something isn’t right, we will work with you to determine if misuse occurred. Learn more

  • Expert advice, 24/7

    Contact us with your questions and we’ll answer, day or night. Learn more