Le combat d’Olivier

À l’âge de 24 ans, un bon matin de 2014, Olivier n’en peut plus du nerf de son oeil qui palpite alors il décida d’aller rencontrer un spécialiste (ophtalmologiste) à l’hôpital de Châteauguay. Le médecin ne découvre rien d’anormal et lui mentionne que ce n’est rien et que ce serait plus dangereux d’opérer le nerf que de le laisser comme ça.

Quelques jours/semaines plus tard, l’oeil d’Olivier commence à se fermer de plus en plus et son côté gauche du visage à enfler. Il décide alors de changer d’hôpital pour obtenir un autre avis. Le médecin de l’hôpital Notre-Dame à Montréal décide de faire passer une résonance magnétique à Olivier pour finalement découvrir une tumeur au cerveau. Un Astrocytome diffus. Jusqu’à maintenant c’est inquiétant, mais nous sommes assez vite rassurés que ce n’est qu’une tumeur bénigne et qu’avec une opération et plusieurs séances de radiothérapie, tout redeviendrait correct. À ce moment là, nous ne comprenions pas vraiment la maladie et à quoi Olivier devra faire face. 

Suite à l’opération et durant ces séances de radiothérapie, Olivier allait super bien et continuait à vivre sa vie comme avant. Tout semblait aller de mieux en mieux et nous croyions que tout ça n’était que derrière nous. Une fois les séances terminées, Olivier devait passer une résonance à tous les 6 mois. Nous pouvions enfin parler d’une rémission et il pouvait continuer à vivre sa vie.

Trois ans plus tard, juillet 2017, la tête pleine de nouveaux projets (voyage, déménagement, fonder une famille, ect.), Olivier a des maux de tête un peu plus chaque jour et de plus en plus douleureux. Comme nous avions un voyage de planifié, Olivier décide de se rendre à l’hôpital et comprendre ce qui se passe. Pareil comme dans les films, nos vies s’effondrent : c’est la maladie qui revient, récidive, cancer du cerveau malin (Glioblastome multiforme de Grade 4). Le médecin lui annonce clairement : Tu ne pourras plus travailler, tu ne pourras plus avoir d’enfant, tu ne pourras plus voyager. Tu auras de la chimiothérapie paliative pour les deux prochaines années. Tu ne pourras plus te faire opérer. Nous trouvons ça trop dangereux puisque la tumeur est trop proche de ton tronc cérébral. Après deux longues heures à pleurer et ne voulant pas y croire, Olivier décide d’aller chercher un autre avis puisque notre premier voyage, on y tient.

Une semaine plus tard, son dossier sera alors transféré à l’hôpital de Verdun pour obtenir l’avis d’un deuxième médecin. Le médecin nous annonce que nous pouvons partir, qu’il n’y aura pas de problème et qu’Olivier pourra avoir un médicament pour l’avion et les maux de tête. Nous sommes super contents et croyons que ce sont de bonnes nouvelles. Le médecin ajoute : si j’étais toi, je le ferais ce voyage, car ce sera ton dernier voyage. Olivier ne comprenait pas trop ce que tout ça voulait dire alors le médecin lui annonca qu’il lui restait 2 ans à vivre. Ayant trop peur, Olivier décida de ne pas prendre l’avion pour les Açores.

Croyant que le médecin était fou et ne savait pas ce qu’il disait et parce qu’Olivier avait plus qu’envie de vivre, sa soeur trouva un médecin spécialiste dans les tumeurs au cerveau qui pourrait l’opérer à nouveau et tripler l’espérance de vie d’Olivier. Ce médecin est à l’hôpital Fleurimont de Sherbrooke où Olivier sera opéré le 7 août 2017. 90 % de la tumeur a été retirée et le lendemain de l’opération Olivier marchait et ce sentait super bien. Par contre, puisque la tumeur est situé au cervelet, Olivier a un peu de difficulté avec le côté gauche de son corps (main, jambe).

Plusieurs traitements de chimiothérapie s’en sont suivis, mais aucun ne semblait fonctionner. Olivier resentait beaucoup de fatigue et ne faisait que dormir. Plus le temps passe, plus Olivier ressent des symptômes de la maladie et de la chimiothérapie. Sa qualité de vie disparaît et son moral aussi.

Aujourd’hui Olivier a le côté gauche du visage engourdie, n’entend plus de l’oreille gauche, a de la difficulté à voir (vision double parfois) et n’a plus d’équilibre.

Aujourd’hui nous vous demandons de l’aide pour qu’Olivier puisse continuer à vivre avec nous et qu’il puisse retrouver une qualité de vie. Olivier n’a que 28 ans, il n’a pas le droit de mourir. Il a encore toute sa vie devant lui et beaucoup de gens autour de lui qu’ils l’aiment.

En regardant la télévision, j’ai découvert un traitement miraculeux à Boston qui pourrait aider Olivier à rester parmis nous. Le traitement est un casque générateur de champs électriques. Ce casque émet des ondes électriques de faible intensité. Quatre plaques munies de 36 électrodes et de fils sont reliées à une batterie et à un ordinateur. Ça ne brûle pas, ça ne chauffe pas, ça n'électrifie pas les cellules. Les cellules vont se diviser et leur division va être désordonnée comme si les cellules se suicidaient. Ce casque coûte extrêmement cher (environ 21 000$ par mois). Sans compter les déplacements et tous les autres frais impliqués. 

Aidez-nous à sauver Olivier!

Merci énormément du plus profond de notre coeur!

Donations

 See top
  • Suzanne Lapierre 
    • $40 
    • 36 mos
  • Vanessaa Therrien 
    • $50 
    • 36 mos
  • Marie-eve Demers 
    • $20 
    • 36 mos
  • Audrey Therrien Gauthier  
    • $20 
    • 36 mos
  • Collecte au iga mercier Merci à tous les clients qui ont fait un dons 
    • $1,050 
    • 36 mos
See all

Organizer

Natacha Arruda-Dufresne 
Organizer
Mercier, QC
  • #1 fundraising platform

    More people start fundraisers on GoFundMe than on any other platform. Learn more

  • GoFundMe Guarantee

    In the rare case something isn’t right, we will work with you to determine if misuse occurred. Learn more

  • Expert advice, 24/7

    Contact us with your questions and we’ll answer, day or night. Learn more