La famille Malette

***Information in English following***

C’est en décembre 2017 que les mésaventures de Jon et Véro ont débuté.  

C’est à ce moment que Jon a commencé à avoir les symptômes d’un simple rhume; maux de gorge, maux d’oreilles, fatigue, etc.  Voyant que ses symptômes ne s'améliorent pas et s’accompagnent d’étourdissements et même de paralysie au visage, Jon décide de consulter.  Après avoir passé une nuit à l’Hôpital Général en neurologie afin subir une panoplie de tests, Jon obtient le diagnostic de neuronite vestibulaire et de paralysie de Bell.  

Il a des vertiges intenses accompagnés de nausées et de vomissements. Il s’agirait d’une complication d’une infection par un virus. Ce virus s’est attaqué à l’oreille interne, détruisant une partie de la cochlée causant une perte d’ouïe subite dans l’oreille gauche.  Son équilibre est grandement affecté, son oreille bourdonne constamment et la partie gauche de son visage est affaissée par la paralysie.

Heureusement, les médecins ont un bon pronostic.  Puisque Jon est jeune et en bonne santé, il devrait se rétablir complètement au bout de 6 à 12 mois.

Les mois qui suivent furent difficiles.  Jon n’est pas en mesure de conduire, ni de travailler. Il a dû utiliser une marchette pour se déplacer en raison des étourdissements. Il a dû ajuster son mode de vie et celui de sa famille.  Il voit les choses s’améliorer de façon très graduelle. Ses parents lui offrent des sessions d'acupuncture afin d’accélérer le processus de guérison.

Jusqu’à ce jour, la paralysie n’est pas complètement rétablie et les spécialistes s’entendent pour dire qu’en raison des dommages importants à l’oreille interne, l’ouïe ne reviendra jamais dans l’oreille gauche.

Au quotidien, les étourdissements demeurent un grand défi.  Ce qui lui gruge beaucoup d’énergie et lui demande beaucoup de concentration. Le retour au travail est donc impossible. Étant à son compte dans le domaine de la construction / rénovation, les finances commencent à être serrées.  

Au niveau de la santé,  Jon atteint un plateau quelques mois après que le diagnostique eu été posé.  Ses symptômes cessent complètement de s’améliorer.

Jon et Véro décident de vendre leur maison.  Ils souhaitent utiliser les profits de la vente pour subvenir aux besoins de la famille en attendant que Jon soit en mesure de retourner au boulot.  

En mai 2018, les Malette déménagent.  Ils achètent une maison qui, à première vue, manque un peu d’amour et de quelques rénovations.  Ils évaluent leurs besoins et achètent les matériaux nécessaires pour les rénovations souhaitées (cuisine, planchers, peinture…).

Au début, tout se déroule comme prévu.  Ils démolissent les armoires et s’apprêtent à peinturer les chambres des enfants.  En pleine canicule, Jon travaille à son rythme et tente, tant bien que mal, de réaliser leurs petits projets.

En juillet, tout se met à débouler alors qu’ils découvrent de la moisissure à l’intérieur d’un mur de la chambre à coucher de leur fils. Ils questionnent des experts et apprennent qu’ils doivent complètement démolir, reconstruire et revêtir la structure extérieure de la maison ainsi que la salle de bain afin d’éviter la propagation de la moisissure.

Évidemment, ces rénovations n’étaient pas prévues en engendrent des coûts exorbitants.  Pour économiser les coûts de main-d’oeuvre, Jon et Véro décident de faire les travaux eux-mêmes, avec l’aide d’amis et de membres de leurs familles.  Ils remercient d’ailleurs l’appui financier et physique de leur entourage. Souhaitant apaiser un peu la lourdeur des événements et remonter le moral de la famille, les parents de Véro leur achètent une piscine, celle-ci sera installée ce printemps.

Toutefois, cet imprévu gruge la somme d’argent prévue pour le rétablissement de Jon.  Sur le plan légal, Véro et Jon consultent des avocats afin d’explorer l’avenue de poursuivre les anciens propriétaires, mais en vain.  Les démarches risquent d’être longues, complexes et très coûteuses pour la famille.

Sur le plan financier, ils ne sont pas admissibles aux programmes de subventions gouvernementales (CPP, Ontario smiles, Ontario Disability Support Program, etc.).

Malgré la présence des symptômes, Jon se remet au travail à raison de 3-4 heures par jour afin de subvenir aux besoins de sa famille.  Certains jours, l’énergie n’est pas au rendez-vous ne pouvant ainsi assurer une stabilité financière. De plus, les travaux à l’intérieur de la maison n’avancent pas aussi rapidement que prévu.  Véro a d’ailleurs bien hâte de voir sa nouvelle cuisine prendre forme.

Dernièrement, d’autres incidents sont venus compliquer les choses.  

À deux reprises et à deux endroits différents, au sous-sol, il y a eu des infiltrations d’eau.  Le sous-sol était complètement aménagé et à leurs goûts. Des rénovations n’étaient pas prévues dans cette pièce. Plusieurs articles de rénovation se trouvaient au sous-sol, ils ont donc été endommagés.

Heureusement, leur assurance couvrira les frais pour les matériaux abîmés, mais Jon et Véro doivent non seulement refaire le sol et les murs du sous-sol mais également réparer ce qui cause les infiltrations, ce qui implique de creuser autour de la maison et procéder à la réparation de la membrane existante.

Tout au long de ces mésaventures et malgré les épreuves, Véro et Jon s’impliquent auprès de l’équipe de hockey de leur fils. Ils tentent d’offrir en environnement des plus sécurisant et aimant pour Chloé et Olivier. Véro s’implique dans le conseil de parents de l’école.

C’est maintenant à notre tour d’aider Jon et Véro à surmonter ces épreuves.  

Votre appui financier leur permettra de faire appel à des professionnels pour accomplir certains travaux à l’intérieur et à l’extérieur de la maison.  Il permettra également à Jon de réévaluer sa carrière en souhaitant que sa condition médicale s’améliore.

Merci pour votre soutien!

****************************************************************************************************************
Jon and Véro's misadventures began in December 2017.  

That's when Jon started having symptoms of a common cold; sore throat, sore ears, fatigue, etc.  Seeing that his symptoms were not improving and were accompanied by dizziness and even facial paralysis, Jon decided to consult.  After spending a night at the General Hospital in Neurology to undergo a variety of tests, Jon was diagnosed with vestibular neuritis and Bell's paralysis.  

He has intense dizziness accompanied by nausea and vomiting. It would be a complication of a virus infection. This virus attacked the inner ear, destroying part of the cochlea causing sudden hearing loss in the left ear.  His balance is greatly affected, his ear is constantly buzzing and the left side of his face is collapsed by paralysis. 

 Fortunately, doctors have a good prognosis.  Since Jon is young and healthy, he should recover completely after 6 to 12 months.

The following months were difficult.  Jon is not able to drive or work. He had to use a walker to get around because of the dizziness. He had to adjust his lifestyle.  He sees things improving very gradually.

To date, the paralysis has not fully recovered and experts agree that due to the significant damage to the inner ear, the hearing will never return to the left ear.

Everyday, dizziness remains a major challenge.  This consumes a lot of energy and requires a lot of concentration. Returning to work is therefore impossible. Being self-employed in the construction/renovation field, finances are starting to get tight.  

In terms of health, Jon reached a plateau a few months after the diagnosis was made.  His symptoms completely stopped improving.

Jon and Véro decided to sell their house.  They want to use the profits from the sale to support the family until Jon is able to return to work.  

In May 2018, the Malettes moved.  They buy a house that, at first glance, lacks a little love and a few renovations.  They evaluate their needs and buy the necessary materials for the desired renovations (kitchen, floors, paint...)

At first, everything goes according to plan.  They are demolishing the cabinets and getting ready to paint the children's rooms.  In the midst of a heat wave, Jon works at his own pace and tries, as best he can, to carry out their small projects.

July, everything starts to flow as they discover mould inside a wall in their son's bedroom. They question experts and learn that they must completely demolish, rebuild and cover the exterior structure of the house and the bathroom to prevent the spread of mold, and of course, these renovations were not planned at exorbitant costs.  To save labour costs, Jon and Véro decided to do the work themselves, with the help of friends and family members.  They would also like to thank the financial and physical support of their entourage. Wishing to ease the heaviness of events and raise the family's spirits, Vero's parents bought them a swimming pool, which will be installed this spring,

This unexpected event is eating away at the amount of money earmarked for Jon's recovery.  

Legally, Vero and Jon are consulting with lawyers to explore the possibility of suing the former owners, but in vain.  The process can be long, complex and very costly for the family.

Financially, they are not eligible for government subsidy programs (CPP, Ontario smiles, Ontario Disability Support Program, etc.)

Despite the presence of symptoms, Jon returns to work 3-4 hours a day to support his family.  Some days, energy is not available, which cannot ensure financial stability. In addition, work inside the house is not progressing as quickly as expected.  Véro is looking forward to seeing her new kitchen.

Recently, other incidents have complicated things.  On two occasions and in two different places, in the basement, there was water infiltration.  The basement was completely furnished and to their liking. Renovations were not planned in this room. Several renovation items were in the basement, so they were damaged.

Fortunately, their insurance will cover the cost of damaged materials, but Jon and Véro must not only redo the floor and basement walls but also repair what causes infiltration, which involves digging around the house and repairing the existing membrane.

Throughout these misadventures and despite the hardships, Véro and Jon are involved with their son's hockey team. They try to offer the most secure and loving environment for Chloé and Olivier. Véro is involved in the school's parent council.

It's now our turn to help Jon and Véro overcome these challenges.

 Your financial support will allow them to hire professionals to do some work inside and outside the house.  It will also allow Jon to re-evaluate his career and hope that his medical condition improves.

Thank you for your support!
  • Josee Cadieux-Bruneau 
    • $50 
    • 30 mos
  • Paul Gresch 
    • $25 
    • 31 mos
  • Jonathan Fleury 
    • $50 
    • 31 mos
  • Marie-Pier Lamarche 
    • $50 
    • 31 mos
  • Joel, Liette, Ève et Magalie 
    • $100 
    • 31 mos
See all

Organizer and beneficiary

Isabelle Larocque 
Organizer
National Capital Region , ON
Veronique Malette 
Beneficiary
  • #1 fundraising platform

    More people start fundraisers on GoFundMe than on any other platform. Learn more

  • GoFundMe Guarantee

    In the rare case something isn’t right, we will work with you to determine if misuse occurred. Learn more

  • Expert advice, 24/7

    Contact us with your questions and we’ll answer, day or night. Learn more