Aider Marc

English version below.

Bonjour, nous aimerions solliciter votre générosité afin d'apporter de l'aide à une personne qui nous est très chère.  Le 17 décembre dernier, quelques jours avant les fêtes, notre père Marc qui vient tout juste de fêter  ses  51 ans,  entrait d’urgence à l’hôpital pour une intense douleur au niveau du thorax. Son aorte venait de déchirer. Le 18 au matin, il était opéré pour une dissection de l’aorte, causée par une tension artérielle trop élevée sur une trop longue période. La chirurgie fut un succès mais, malheureusement, plusieurs complications s’en suivirent.

Au lendemain de son opération, notre père n’est toujours réveillé. On nous dit qu’il ne sature pas adéquatement en oxygène et que l’on doit attendre avant de pouvoir le réveiller. Une deuxième journée puis, une troisième journée passe. On nous demande s’il couvait une grippe ou un rhume avant d’entrer à l’hôpital car sa saturation en oxygène ne s’améliore pas. Des tests sont faits et on découvre une embolie pulmonaire. Une nouvelle médication est ajoutée. Intubé depuis quatre jours, il débute une pneumonie. Le 24 décembre, on nous dit qu’on essaie de le réveiller car la saturation  en oxygène s’améliore, mais qu’il ne réagit pas comme espéré aux stimuli. De nouveaux tests sont faits. La journée de Noël on nous apprend qu’il a fait de multiples AVC, 15 pour être précis, en même temps que l’embolie, probablement au moment de la chirurgie. À ce stade, malgré tout le positivisme dont nous faisions preuve, nous réalisions que notre père serait à l’hôpital beaucoup plus longtemps que nous l’espérions, les séquelles sont inconnues, nous les verrons au réveil. Elles vont de séquelles simples, voir anodines, à  de ne jamais se réveiller. Le 28 décembre, une trachéotomie est effectuée afin de l’extuber et le réveiller. Miracle! Le 28 au soir, il se réveille! Il est faible, mais ne démontre pas de paralysie et, au fil des jours, aucunes séquelles psychologiques graves. Le 10 janvier une chirurgie est prévue pour un anévrisme à l’artère fémorale dû à la première chirurgie. La masse musculaire est complètement anéantie et rend tout mouvement extrêmement difficile, parfois même impossible pour l’instant. D’autres tests seront à venir, car il peut y avoir des paralysies partielles dans certains groupes de muscles. Ce n’est pas fini, la convalescence et la réhabilitation seront longues, mais il est en vie, réveillé et lui-même, et nous en sommes infiniment reconnaissants.

Quelques jours avant son réveil, nous avons été mis au courant de son état financier et avons compris que cela devait avoir joué un grand rôle sur sa tension artérielle. C’est ici que nous demandons votre aide. Nous avons appris qu’il n’avait pas d’assurances invalidité sur son hypothèque. Le retour au travail, n'est pas envisageable. Nous aimerions qu’il puisse au moins garder sa maison et lui éviter ce stress à son retour à la maison. Mais nous sommes dans une situation précaire, tout comme notre père Marc, travailleur autonome et père monoparental qui a toujours travaillé dur pour pouvoir donner, partager et aider autour de lui, et nous ne pouvons aider à faire la différence à nous seul. C’est pourquoi nous créons cette page aujourd’hui et demandons votre aide afin d’amasser des fonds pour ne pas perdre la maison familiale et alléger le stress, l’angoisse et le fardeau financier  de notre papa qui a tant fait pour nous. Nous sommes conscients que l'objectif peut paraître élevé,  nous ne nous attendons pas nécéssairement à récolter cette somme, mais en créant cette campagne, nous devions mettre un objectif et ne voulions pas mettre de limite de dons. L'idéal, notre rêve le plus cher, serait de pouvoir lui payer sa maison, mais sachez que peu importe le montant, ce sera grandement apprécié.

En vous remerciant du fond du cœur.

Ses 3 enfants : Olivier Rodrigue, Roxane Rodrigue, Mélissa Rodrigue


Hello, we would like to solicit your generosity to help someone who is very important to us. On December 17, a few days before the holidays, our father, Marc, who has just turned 51, was rushed to hospital for intense chest pain. His aorta had just torn. On the morning of the 18th, he was operated on for a dissection of the aorta, caused by too high a blood pressure for too long a period. The surgery was a success, but unfortunately, several complications followed.



The day after his surgery, our dad is still asleep. We are told that he does not adequately saturate in oxygen and that they must wait before they can wake him up. A second day then, a third day passes. We are asked if he had a flu or cold before going to the hospital because his oxygen saturation is not improving. Tests are done and they discover a pulmonary embolism. A new medication is added. Intubated for four days, he starts pneumonia. On December 24, we are told that they are trying to wake him up because the oxygen saturation improves, but he does not react as expected to the stimuli. New tests are done. On Christmas Day we are told that he has had multiple cerebrovascular accidents, 15 to be exact, at the same time as the embolism, probably at the time of the surgery. At this point, despite all the positivism we were showing, we realized that our father would be in the hospital much longer than we expected, the after-effects are unknown, we will know when he wake up. They range from simple after-effects, even anodyne, to never waking up. On December 28, a tracheotomy is performed to extubate and wake him up. Miracle! On the evening of the 28th, he wakes up! He is weak, but does not show paralysis and, over the days, no serious mental/psychological sequelae. On January 10 a surgery is planned for aneurysm to the femoral artery due to the first surgery. The muscle mass is completely destroyed and makes any movement extremely difficult, sometimes impossible, at the moment. Further tests will be forthcoming as there may be partial paralysis in certain muscle groups. It is not over, the recovery and rehabilitation will be long, but he is alive, awake and himself, and we are infinitely grateful for that.


A few days before he woke up, we learned about his financial status and understood that it must have played a big role in his blood pressure. This is where we ask for your help. We learned that he did not have disability insurance on his mortgage. The return to work, will probably not possible. We would like him to at least keep his house and avoid this stress when he comes back home. But we are in a precarious situation, just like our father Marc, a self-employed single parent who has always worked hard to give, share and help around, and we can not help to make a difference on our own. That's why we're creating this page today and asking for your help to raise money so that we do not lose the family home and alleviate the stress, anguish and financial burden of our dad who did so much for us.
We realize that the goal may seem high, we do not necessarily expect to raise this money, but by creating this campaign, we had to put a goal and did not want to put a limit on donations. The ideal, our dearest dream, would be to be able to pay for his house, but know that whatever the amount, it will be greatly appreciated.


Thanking you from the bottom of our heart.
His 3 kids: Olivier Rodrigue, Roxane Rodrigue, Melissa Rodrigue

Donations

 See top
  • Nan Cie 
    • $20 
    • 36 mos
  • Gabrielle Provençal 
    • $10 
    • 38 mos
  • samuel MEUNIER 
    • $20 
    • 38 mos
  • Richard Roy 
    • $30 
    • 39 mos
  • Maxim Bélanger-Giroux 
    • $10 
    • 39 mos
See all

Organizer

Mélissa Roy Rodrigue 
Organizer
Ascot Corner, QC
  • #1 fundraising platform

    More people start fundraisers on GoFundMe than on any other platform. Learn more

  • GoFundMe Guarantee

    In the rare case something isn’t right, we will work with you to determine if misuse occurred. Learn more

  • Expert advice, 24/7

    Contact us with your questions and we’ll answer, day or night. Learn more