Africa(low)tech : un carnet dessiné

42595958_1570632840296793_r.jpeg
« Le seul véritable voyage, le seul bain de Jouvence, ce ne serait pas d'aller vers de nouveaux paysages, mais d'avoir d'autres yeux, de voir l'univers avec les yeux d'un autre, de cent autres, de voir les cent univers que chacun d’eux voit, que chacun d’eux est »
 (Proust).

Quelle est la nature de notre projet ?
Africa(low)tech est un carnet dessiné qui porte en lui une ambition artistique de vulgarisation scientifique. Unissant nos compétences d’anthropologue, d’illustrateur et d’ingénieur, nous souhaitons sensibiliser un large public à des questions sociales et environnementales prégnantes. Ce carnet mettra en valeur et en couleur des savoir-faire socio-culturels qui s'avèrent être une réelle solution alternative aux enjeux préoccupants que le monde connaît aujourd’hui.

Au cours de notre voyage en Afrique de l’Est,  sur le terrain ethnographique d’Inès, nous avons  pris conscience que des individus inspirants tentent de relever des défis liés aux problématiques environnementales actuelles, en inventant des techniques ingénieuses et durables qui peuvent être qualifiées de « low-tech ». Dans ces régions africaines la ré-utilisation et le recyclage d’objets et de matériaux usagés sont des pratiques quotidiennes qui répondent à des besoins vitaux (habitat, accès à l’énergie, à l’eau potable, alimentation, hygiène, etc.).

Un « frigo du désert » fonctionnant sans électricité, une éolienne fabriquée à partir d’une imprimante recyclée, une pompe hydraulique à pédales de vélo ou encore un système de culture hydroponique, sont autant de techniques qui permettent aux Hommes de renforcer leur autonomie, de repenser leur rapport à leur environnement et d’envisager un futur porteur d’espoir.

42595958_1570623382916822_r.jpegAfin d'entreprendre ce projet, nous retournons en Afrique de l’Est en janvier 2020. Nous parcourrons plus précisément trois pays pendant 5 mois : la Tanzanie, l’Ouganda et le Malawi. Le choix de cette zone géographique n’est pas anodin, puisque nous y avons vécu et appris sa langue, le swahili, mais aussi créé des liens forts avec des personnes locales collaborant pour ce nouveau projet. A ce jour, nous avons au moins 6 partenaires* qui ont accepté de nous recevoir.

À chaque étape, une enquête de terrain de longue durée sera réalisée, afin que nous puissions nous entretenir avec les différents acteurs de la low-tech (inventeurs, fabricants, usagers, etc.), documenter et illustrer leurs savoir-faire. Ainsi, le carnet mêlera analyses contextuelles, portraits de vie, descriptions technologiques et illustrations, et entend donner la parole à des acteurs du changement, aujourd’hui encore trop peu écoutés.

42595958_1570628719331156_r.jpeg42595958_157062626236330_r.jpeg*Partenaires sur place :
Tanzanie : Twende Tanzania, Bukoba Vive
Ouganda : Social Innovation Academy
Malawi : Nsomba Nchuma, SMART Center, Moving Windmills

A quoi va servir le financement ?

Si ce projet résonne avec vos idées, vos rêves ou vos convictions, n’hésitez pas à participer à son financement, nous accompagnant à votre manière dans cette grande aventure.

Votre participation permettra de contribuer :
-        à l’achat du matériel de dessin et des outils d’enregistrement
-        aux envois mensuels des dessins originaux en France (pour mieux les conserver)
-        aux logistiques et commodités quotidiennes (visas, transports, logements, etc.)

Si l’objectif est atteint, chaque participation supplémentaire nous permettra d’envisager plus sereinement la future édition du récit illustré.

Votre soutien financier représente plus largement un immense encouragement, qui assoit les certitudes et les ambitions sans lesquelles ce projet n’aurait pu naître.

Nous vous partagerons régulièrement, par mail, les avancées de ce projet pour que vous puissiez suivre ce long et beau périple !

Qui sommes-nous ?
Passionnés de voyages, animés par la rencontre de l’Autre, de l’ailleurs et de l’inconnu, nous explorons depuis plusieurs années le monde et la Nature qu’il abrite.

Rémi est ingénieur en énergies renouvelables. Il y a quelques temps il a décidé de quitter l’univers confiné des bureaux pour découvrir la richesse de notre environnement. Sa pratique du dessin lui permet de mieux comprendre et transmettre les expériences qu’il vit. Depuis plus d’un an, il met ces différents savoir-faire au service du Low-tech Lab Marseille qu’il a co-fondé. L’objectif de ce collectif est d’expérimenter et diffuser des low-tech, technologies simples, durables, accessibles à tous et constructibles soi-même.

Inès est anthropologue, au cours de sa thèse, elle a vécu plus d’une année et demie dans la région de la Kagera, en Tanzanie. En 2017 Rémi l’a rejoint dans ces villages, durant 4 mois, en qualité de dessinateur, afin de raconter autrement que par les mots le quotidien des habitants. Il a réalisé plusieurs planches d’illustrations qui étayent son travail ethnographique.

42595958_157063298228837_r.jpeg42595958_1570632959236568_r.jpeg« Celui à qui la nature commence à dévoiler ses secrets éprouve un désir irrésistible de connaître son plus digne interprète, l'art » (Goethe).

Donations ()

  • BAPTISTE MUNOS 
    • €25 
    • 2 mos
  • Mathilde Gregoire 
    • €20 
    • 2 mos
  • Denis SAUVAN 
    • €150 
    • 3 mos
  • Anonymous 
    • €500 
    • 3 mos
  • Liliana Lalonde 
    • €200 
    • 3 mos
See all

Organizer

Rémi Leroy 
Organizer
Marseille 01 (Bouches-du-Rhône), France
  • #1 fundraising platform

    People have raised more money on GoFundMe than anywhere else. Learn more

  • GoFundMe Guarantee

    In the rare case that something isn’t right, we will refund your donation. Learn more

  • Expert advice, 24/7

    Contact us with your questions and we’ll answer, day or night. Learn more