Support CAPUD in its Drug Decrim Action

(French version below)
The overdose epidemic continues to claim countless lives (nearly 24,000 since 2016) of persons who use drugs (PWUDs), with no end in sight. Numbers continue to grow as the COVID-19 pandemic and resulting restrictions have led to an increasingly poisoned illicit drug supply.

Current drug policies have failed to stop these deaths. Current policy proposals from politicians, such as drug treatment courts and increased funding for recovery centres will not solve this ongoing human crisis. These policy proposals fall short and fail to vindicate the human rights of PWUDs and their loved ones.

It is time to rethink the War on Drugs and drug criminalization and recognize that drug use is not a moral failing, but instead a health issue. While the Canadian government continues to maintain criminal penalties for personal drug use (simple possession) this goal will not be accomplished, and the epidemic will continue.

This is why the Canadian Association of People Who Use Drugs (CAPUD), Canada’s national PWUD advocacy group and network has launched a lawsuit against Canada, to decriminalize drug possession and some forms of drug trafficking (where a PWUD traffics due to necessity – for sustenance, to pay for their drugs, or to ensure a safe supply of drugs given the highly toxic illicit supply). CAPUD has filed this suit on International Overdose Awareness Day, August 31st, to show solidarity with all those who have lost their lives to the overdose epidemic and the Drug War and who continue to suffer under the criminalized regime.

CAPUD’s action seeks to vindicate PWUD’s human rights by seeking relief that would decriminalize simple possession and necessity trafficking, using the Canadian Charter of Rights and Freedoms, and rights to life, liberty, security of the person, equality, and the right to not face cruel and unusual treatment or punishment.

CAPUD knows litigation is a last resort to seek these necessary changes to stop the crisis, but that time has come. CAPUD is joined by four individuals, Deb, Charlene, Paul, and Hawkfeather, who are PWUDs or loved ones of PWUDs. They also want to fight for their human rights, see positive changes in drug policy, and the overdose death toll to stop climbing.

This action is only possible with the generous support of our lawyer and other supporters. The Government of Canada has limitless resources. CAPUD is a grassroots non-profit and doesn’t have the resources to compete with government, without further support from the public.

Please consider donating to this cause to help support CAPUD and these brave individuals with this litigation or sharing this gofundme page to spread the word about the action and the movement for drug decriminalization.

To learn more, please go to drugdecrimcanada.com or watch for the hashtag #DrugDecrim Canada on social media.

Please Note:

This gofundme page is organized by Natasha Touesnard, Executive Director of CAPUD. Natasha will withdraw the funds from this gofundme page and then deposit them with CAPUD’s lawyer, Dustin Klaudt of Klaudt Law (in trust). The funds will only be used for this litigation. Any excess funds will be provided to CAPUD and the individual plaintiffs to determine what to do with the funds.

Titre: Soutenir la CAPUD et ses alliés dans leur action pour la dépénalisation des drogues

L’épidémie de surdosage continue de prendre d’innombrables de vies (près de 24 000 depuis 2016) de personnes qui consomment de la drogue (PWUD), sans aucune fin en vue. Les chiffres continuent d’augmenter à mesure que la pandémie de COVID-19 et les restrictions qui en résultent ont conduit à l’approvisionnement de drogues de plus en plus empoisonnée.

Les politiques actuelles en matière de drogue n’ont pas réussi à arrêter ces décès. Les propositions politiques actuelles des responsable politiciens, telles que les tribunaux de traitement de la drogues et l’augmentation du financement des centres de relance, ne résoudront pas cette crise humaine actuelle. Ces propositions politiques sont insuffisantes et ne justifient pas les droits humains des PWUD et de leurs proches.

Il est temps de repenser la guerre contre la drogue et la criminalisation de la drogue et de reconnaître que la consommation de drogue n’est pas un échec moral, mais plutôt un problème de santé. Bien que le gouvernement canadien continue de maintenir des sanctions pénales pour la consommation personnelle de drogues (simple possession), cet objectif ne sera pas atteint l’épidémie se poursuivra.

C’est pourquoi L’Association canadienne des personnes qui consomment des drogues (CAPUD), réseau national de défense des PWUD du Canada, a lancé une poursuite contre le Canada, afin de dépénaliser la possession de drogue et certaines formes de trafic de drogue (où une PWUD trafic par nécessité - pour la subsistance, pour payer leurs drogues ou pour assurer un approvisionnement sûr en drogues étant donné l’approvisionnement illicite est hautement toxique). CAPUD a porté plainte à l’occasion de la Journée internationale de sensibilisation aux surdoses, le 31 août, a fin de faire preuve de solidarité avec tous ceux qui ont perdu la vie à face à l’épidémie de surdoses et à la guerre contre la drogue et qui continuent de souffrir sous le régime criminalisé.

L’action de CAPUD vise à défendre les droits humains du PWUD en cherchant à obtenir des secours qui décriminaliserait la possession simple et le trafic de nécessité, en utilisant la Charte canadienne des droits et libertés, ainsi que les droits à la vie, à la liberté, à la sécurité de la personne, à l’égalité et au droit de ne pas faire face à la cruauté et les traitements ou punitions inhabituels.

CAPUD sait que le litige est un dernier recours à rechercher ces changements nécessaires pour mettre un terme à la crise, mais ce moment est venu. CAPUD est accompagné par quatre personnes, Deb, Charlene, Paul et Hawkfeather, qui sont des PWUD ou des proches de PWUD. Ils veulent également se battre pour leurs droits humains, voir des changements positifs dans la politique de la drogue et le nombre de morts par overdose cesser de grimper                   

Cette action n’est possible qu’avec le soutien généreux de notre avocat et d’autres partisans. Le gouvernement du Canada dispose de ressources illimitées. CAPUD est un organisme à but non lucratif de base qui n’a pas les moyens de rivaliser avec le gouvernement, sans le soutien public.

Veuillez envisager de faire un don à cette cause pour aider à soutenir CAPUD et ces personnes courageuses à faire face à ce litige ou de partager cette page gofundme pour faire connaître l’action et le mouvement pour la dépénalisation des drogues.

Pour plus d’information, visitez drugdecrimcanada.com (seulement en anglais pour maintenant la version française à venir) ou regarder pour le hashtag #DrugDecrimCanada sur les réseaux sociaux.

Veuillez noter:

Cette page gofundme est organisée par Natasha Touesnard, Directrice Exécutive de CAPUD. Natasha retirera les fonds de cette page gofundme, puis les déposera auprès de l’avocat de CAPUD, Dustin Klaudt de Klaudt Law (en confience). Les fonds ne seront utilisés que pour ce litige. Tous les fonds excédentaires seront fournis à CAPUD et aux plaignants individuels pour déterminer ce qu’il faut faire avec les fonds.


  • Christopher Smith 
    • $40 
    • 2 mos
  • V Mariano 
    • $50 
    • 6 mos
  • Alexandra Naylor 
    • $20 
    • 8 mos
  • Anonymous 
    • $250 
    • 9 mos
  • Anonymous 
    • $50 
    • 10 mos
See all

Organizer

Natasha Touesnard 
Organizer
Dartmouth, NS