Cancer diagnosis 32 weeks pregnant

$223,695 of $260,000 goal

Raised by 6,748 people in 13 months
CANCER PENDANT LA GROSSESSE, DEVENU INCURABLE 

Voici l’histoire en raccourci, avec les dernières nouvelles.

Caro a été diagnostiqué d'un cancer du col de l'utérus à 32 semaines de grossesse.  Elle a donc eu son bébé prématuré le 27 octobre 2017. Un mois plus tard, elle a débuté la chimiothérapie pour 11 semaines. Malheureusement, le cancer a continué de grossir et la chimio n'a eu aucun effet sur celui-ci.  Elle a ensuite eu 25 sessions de radiothérapies, 4 sessions de curiethérapies dainsi qu’une nouvelle molécule de chimiothérapie pendant plusieurs autre semaines. Elle a du être hospitalisé à chacune de ses chimio à, laissant ainsi son bébé chez sa mamie, sans qui elle ne pourrait jamais continuer.

Bébé Lukas a eu de gros traumatismes liés aux hospitalisations multiples de maman et fait maintenant de l’anxiete et des crises de panique par peur que maman ait à s’absenter encore.

Des crises de panique, à 13 dmois. On ne devrait jamais vivre ça.

En septembre 2018, Caro eu de bonnes nouvelles, laissant ainsi croire à l’équipe d’oncologues et à Caro et ses proches que la bataille était gagnée.

Novembre 2018, elle a du être hospitalisee encore quelques semaines due à des douleurs intenses incontrôlables meme sous morphine.

Sans préavis, au hasard d’un scan, ils ont alors découvert à Caro une métastase au poumon. 

Lundi le 21 Janvier 2019, les oncologues lui annoncent que son cancer est INCURABLE. Au Québec, on ne peut plus rien pour elle.

Après des heures de recherche, elle se tourne donc vers le DANA-FARBER CANCER INSTITUTE aux États-Unis pour un traitement d'IMMUNOTHÉRAPIE, qui pourrait lui permettre d'allonger sa vie. 

Toutefois, après la médiatisation de son histoire à Denis Levesque, Rythme FM, 98.5 FM, dans le Journal de Mtl et plusieurs journaux locaux, Le système de santé québécois a trouvé un traitement qu’ils ont offert à Caroline.

Il s’agit d’un traitement jamais essayé. Une nouvelle combinaison de traitements.

Immunothérapie + Chimio cisplatin + Chimio Topotecan + Anticorps Avastin.

Pour tenter le tout pour le tout, Caroline doit débourser 15 000$ / 3 semaines, malgré que ce soit au Québec puisqu’il n’est pas approuvé par Santé Canada.

Caroline ne peut pas avoir limmunotherapie gratuite au Québec pour qu’elle ne répond pas aux critères d’admissibilité d’un protocole de recherche. De plus, l’immunotherapie en tant que traitement et non en protocole n’est pas approuvé par Santé Canada donc pas couvert ce qui explique les frais pour Caroline.

Lukas est le seul bébé qu’elle portera à cause du cancer. Aidez-la à amasser des fonds pour lui permettre de VIVRE. De payer les frais de traitements d’immunothérapie.

Elle n’a AUCUN REVENU puisqu’en août 2017, soit 2 mois AVANT LE DIAGNOSTIQUE, son employeur a décidé de couper les assurances à son emploi. 

Tous les dons, quels qu’ils soient, sont grandement apprécié et aideront Caro à VIVRE PLUS LONGTEMPS pour être AVEC SON FILS. 

Pour qu’elle puisse VOIR SON FILS GRANDIR, un énorme MERCI


Un an de traitements, médicaments et autres dépenses pour survivre équivaut à 260 000$ pour un an.

Cest pourquoi elle a mis un nouvel objectif de 260 000$

Pour se dire qu’elle a les sous amassés pour 12 mois.
+ Read More
Home sweet home. ❤️

Je ne prendrai pas plus de temps sur les réseaux sociaux parce que mon temps ici et maintenant avec mon fils est précieux ❤️

J’ai eu mon congé cet après-midi et c’est tout ce qui compte.

Pâques, avec mon fils.

Ici, maintenant, le sourire au lèvre, le cœur rempli de joie, avec toi, petit homme de ma vie.

❤️

Maman n’est pas guéri, mais son cœur l’est complétement aujourd’hui.

Je t’aime mon fils.
Et ce soir, nous dormirons paisiblement, ensemble.

❤️


#loveyouLukas

P.s: Joyeuses Pâques à tous ❤️
+ Read More
Beaucoup de messages me parviennent ces derniers jours. Je suis bel et bien hospitalisée, mais rien de grave. Aucun soucis. ‍♀️

Maman a très hâte d’aller rejoindre Boubou, et le mal le plus grand demeure cette séparation avec mon fils. Mais tout va “bien”.

Alors voici un petit résumé de la situation:

Au courant de la semaine du 1er avril, je fus hospitalisée pour vomissements intenses, alors que je n’étais pas en post-chimio.

Incapable de manger ou boire quoi que ce soit, je me suis rapidement déshydratée.

Quelques jours d’hospitalisation, des examens et biopsies effectués et des démarches importantes entreprises.

Grâce à l’aide de ma superbe équipe d’oncologues, on a envoyé une demande à Toronto (Princess Margaret Cancer Center).

L’hôpital en question m’a appelé le vendredi 5 avril alors que j’étais toujours hospitalisée afin de me donner un Rv le lundi suivant (8 avril).

Il fallait à tout prix que j’obtienne mon congé afin d’obtenir une seconde opinion.

Afin de savoir si eux, pouvaient quelque chose pour moi. Parce que tel qu’annoncé il y a quelques semaines, les scans montrent pour l’instant que le cancer continue de prendre de l’ampleur malgré le fameux cocktail puissant que l’on m’administre. (Chimio double cisplatin - topotecan, anticorps avastin ainsi qu’immunotherapie)

J’ai donc eu mon congé prématurément, à ma demande, puisque je souhaitais de tout cœur me rendre à Toronto le lundi 8 avril dernier.

6h de train et me voilà à Princess Margaret Cancer Center.


Conclusion de mon rv à Toronto:

Mon oncologue de Toronto doit attendre de recevoir mes biopsies de Montréal pour premièrement savoir s’ils ont assez de tissus afin d’effectuer un profiling du cancer.

Délai : environ 1 mois.

Si c’est le cas, ils vont faire le profiling du cancer afin de savoir s’il y a des mutations.

S’il n’y a pas assez de tissus, je vais devoir reprendre le train et faire des biopsies directement à Toronto.

Délai de l’analyse profiling : 1 mois.

Délai Total évalué à 2 mois.

Deux mois. Boubou. ❤️ J’ai appris que deux mois, c’était énorme. Énorme parce qu’en deux mois, tu changes tellement. Tu m’apprends tant. Tu grandis, évolues, m’épanouie. ❤️❤️❤️

Et bien que ce deux mois semble éternel, je sais qu’il passera en un claquement de doigts. Parce que tu seras là près de moi. ❤️‍♀️

Et parce que tu seras là près de moi, maman ne peut faire autre chose que de VIVRE ce deux mois afin d’obtenir, enfin, de bonnes nouvelles. Afin que l’on me dise, enfin, qu’il y a un traitement qui a de fortes probabilités de fonctionner pour moi.

Deux moi. Si long, et si court à la fois. Deux mois d’attente ou, à profiter avec toi ti-homme. C’est ainsi que je préfère le voir. ❤️

L’oncologue revient et mes pensées se concentrent à nouveau sur le fameux rendez-vous de Toronto.

Elle m’explique.

S’il y a des mutations, ils vont tenter de trouver un traitement spécifique à la mutation. Ça, ça signifie, un traitement propre à ce cancer qui m’habite. Qui m’habite temporairement, comme j’aime si bien le dire. Tem-po-rai-re-ment. ‍♀️‍♀️‍♀️

S’il n’y a pas de mutation, tout ce qu’il reste, ce sont les essais cliniques puisqu’il n’y a vraiment plus rien d’autres. Rien d’autres à Toronto. J’aime bien spécifier que c’est propre à l’endroit. Parce qu’il y a toujours Boston pas très loin dans ma tête.

D’ailleurs, je devrais obtenir des nouvelles de Boston d’ici deux semaines. À savoir, y a-t-il quelque chose de possible pour moi?

Reviens Caro. Focus sur Toronto pour l’instant.

Elle continue.

Entre temps, elle me suggère de continuer l’immunothérapie et les chimiothérapies que je fais présentement.

Mon Tep scan est le 29 avril et j’aurai une très bonne idée des résultats le jour même. Merci à ma merveilleuse équipe d’oncologues qui ont pris en main l’urgence de la situation.

L’oncologue de Toronto m’informe également qu’elle fera un appel le 29 afin d’obtenir les résultats du Tep scan pour qu’ensemble, mes oncologues de Mtl et Toronto prennent une décision éclairée quant à la pertinence de continuer les traitements actuels.

Le train m’attend pour le retour. 6h plus tard, je rejoins enfin mon fils dans son lit. Il dort paisiblement.

Quel soulagement de voir que ce soir, l’anxiété ne le ronge pas. ❤️

Maman se couche près de toi et tu me prends immédiatement la main ✋ bien que tu sois endormi. Mon fils, tous ces petits gestes attendrissants que tu fais donnent tant de force et de courage à maman. De ton petit corps, tu m’apportes tellement d’énergie et d’espoir. ❤️

À 1h30 cette nuit, tu te réveilles, tu te lèves la tête, tu m’aperçois, “maman?!!”.

Un maman tout émerveillé. Un maman surpris. Agréablement surpris. Et tu me reprends la main, ✋consciemment cette fois, pour ensuite repartir dans les bras de Morphée.

Mardi, on profite ensemble. ❤️❤️❤️

Une journée. C’est tout ce qu’on a car maman a ses traitements de chimios mercredi, jeudi et vendredi (10, 11, 12 avril).

Chimio, chimio, chimio.

Et malgré l’optimisme de maman, une autre hospitalisation est de mise.

Maman retourne donc à l’hôpital quelques jours. Maman s’ennuie tellement de toi.

Maman s’ennuie de tes petites mains. Maman s’ennuie de tes rires aux éclats. Maman s’ennuie du “mamaaaaaaaaan” qui sort de ta petite bouche délicate dès ton réveil. Maman s’ennuie de ton odeur. Maman s’ennuie Boubou. Maman s’ennuie.

Un FaceTime pour tenter de reconnecter. De te montrer que maman est là. ❤️

Et ce sera le dernier. Le dernier parce que maman sait que maintenant, tu comprends. Tu comprends que si je suis sur le vidéo, c’est que je ne suis pas là, à tes côtés.

À la seconde où tu as entendu la voix de maman, tu as prononcé ce mot, suivi de larmes. Et ça, ça brise le cœur de maman .

Rapidement, j’ai dis à ta mamie de s’éloigner. C’est terminé, les FaceTime. Parce que ce qui te fait mal me déchire. Ce qui te fait mal me fait doublement mal mon cœur.

Maman t’aime si fort.

La séparation se fait de plus en plus difficile. Parce que plus tu grandis, plus tu comprends.

Plus tu comprends, plus ça me fière et triste à la fois.

J’aimerais tant que rien de tout cela ne t’affecte ti-homme. J’aimerais tant qu’enfin, tu aies un début de vie serein. ‍♀️

Promis mon cœur, ça viendra. ❤️ Promis, maman fera tout ce qu’il faut pour qu’un jour, tu aies une vie à la fois pur et calme. Promis, maman ira partout où il faudra pour que cela se produise. ✈️

Promis Boubou. Promis. ❤️
+ Read More
Bon début de soirée à tous! ❤️

Vous êtes SI géniaux, si attentifs à la suite pour moi, pour bébé, pour la famille.

Si attentifs que par plusieurs reprises ce week-end j’ai reçu des messages concernant un futur update ; «  pas de nouvelles, est-ce que tout va bien » « ton dernier update date du 9 mars, est-ce que la santé est stable », etc.

Wow. Vous êtes SI attentifs que j’en perds le file. Moi-même je n’avais pas idée de la date du dernier update. Vous me suivez, plus que je me suis moi-même.

Alors sans plus attendre, je vous annonce que j’ai finalement eu mon 2e cycle de traitements cette semaine. Deux semaines de délais (et donc cinq semaines à la suite de mes premiers traitements), je les ai enfin eux, ces traitements.

Il est difficile d’exprimer ce que cela vaut que de retarder un cycle. Parce que retarder un cycle, ca équivaut, pour moi, à :

- Retarder une chance de me sauver
- Donner la chance à la maladie de progresser
- Donner l’option au cancer de se promener un peu partout dans mon corps et de l’envahir.

MAIS, retarder un cycle, ça veut aussi et surtout dire:

- Être d’autant plus prête et forte pour le prochain
- Passer cet “entre-temps” avec mon fils.
- Avoir des suivis serrés, des prises de sang chaque jour, s’assurer que les soldats se regroupent pour le cycle à venir.

Retarder un cycle, émotionnellement, c’est difficile. C’est difficile parce que j’ignore complètement ce qui se trame dans mon corps pendant ce temps.

C’est difficile parce que ça me fait peur. Et ça me fait peur parce que je vois mon fils, juste ici. Je le vois et je me demande sans cesse ce qui adviendrait SI.

Et je m’arrête là. Je m’arrête là parce qu’il n’y a PAS DE SI. Il n’y a pas de SI parce qu’un cycle est retardé. Un cycle est retardé justement pour ne pas que le SI existe.

Alors SI, sors de ma tête, de mes pensées, de celles de mes proches et de tout ceux et celles qui se joignent à moi dans cette victoire.

Parce que c’est ce que je veux voir devant moi;

Une victoire, un bébé qui devient grand, accompagné de ses deux parents dans la vie. ❤️❤️ Un bébé qui devient grand, et qui sans hésiter sait que maman est là, bien auprès de lui.

Une victoire, c’est ce qu’on vise, parce que tant et aussi longtemps que tu auras besoin de maman, maman sera là. ❤️❤️❤️

Pour que tu puisses tendrement t’endormir en douceur , faire tes premiers jours d’école avec hâte en sachant que maman t’attendra à ton retour, les bras bien grands ouverts, le cœur gros, et les oreilles bien à l’écoute de ce que tu auras vécu de nouveau.

Pour que tu puisses vieillir en ayant toujours en tête les conseils de maman, que tu choisisses de les suivre ou pas. En sachant que maman sera là pour que tu puisses te questionner, me questionner, de tout, de rien, d’aujourd’hui et de demain.

Pour que tu fasses le saut à la grande école, avec maman qui te regardera devenir adolescent. Pour que tu saches qu’ado, maman sera présente à travers ces mille et un changements. ❤️ Maman t’aidera lorsque les mathématiques te créeront problèmes, lorsque le français te semblera inconnu, lorsque l’histoire te sera confuse. Maman t’aidera.

Maman t’aidera Boubou, à franchir le plus gros obstacle de ta vie d’adulte en venir. Maman te guidera du mieux qu’elle peut afin que tu fasses un choix qui vient du cœur ❤️ pour ton futur.

Afin que tu oses rêver, que tu vois grand. Que tu sois grand. Grand et fier, de toi, de ce que tu deviens. Parce que maman le sera TOUJOURS.

Comme Buzz le dit si bien : «  To infinity, and beyond ».

Maman sera fière.

❤️
+ Read More
Bon matin!

Ouvrez la radio ce soir à 18h30.

98.1 CHOI entrevue avec Dany Houle!

Entre-temps, je vous donne ici l’occasion de lire la chronique de Denis Lévesque - Émission sur ma situation. Elle se trouve dans le magasine La Semaine du 21 février.

Direction prise de sang pour savoir si mes globules blancs ont augmenté afin que je débute enfin mon deuxième cycle de chimio demain.

Plein d’ondes pour qu’elles soient plus hautes que vendredi

À ce soir!

❤️
+ Read More
Read a Previous Update

$223,695 of $260,000 goal

Raised by 6,748 people in 13 months
Your share could be bringing in donations. Sign in to track your impact.
   Connect
We will never post without your permission.
In the future, we'll let you know if your sharing brings in any donations.
We weren't able to connect your Facebook account. Please try again later.
$30
Anonymous
12 hours ago
JC
$50
Johanne Corbeil
2 days ago
KS
$5
Krish Sharma
2 days ago
$20
Anonymous
2 days ago
JF
$20
Joanie Fontaine
6 days ago
JB
$50
Joelle Bergeron
6 days ago
VB
$25
Veronique Boutet
7 days ago
$10
Anonymous
7 days ago
EB
$30
Eric Boivin
7 days ago
CT
$25
Carl Tremblay
7 days ago
or
Use My Email Address
By continuing, you agree with the GoFundMe
terms and privacy policy
There's an issue with this Campaign Organizer's account. Our team has contacted them with the solution! Please ask them to sign in to GoFundMe and check their account. Return to Campaign

Are you ready for the next step?
Even a $5 donation can help!
Donate Now Not now
Connect on Facebook to keep track of how many donations your share brings.
We will never post on Facebook without your permission.