Vaincre la maladie avec Nancy

Je vous contacte aujourd’hui dans un élan d’espoir et de désespoir à la fois. Je souffre, présentement d’un cancer agressif des ganglions. Vous me direz certes et avec raison, que je vis une triste réalité et que plusieurs personnes doivent faire face au cancer tous les jours. Ma maladie ne me distingue pas des autres souffrant, outre le fait, que cette fatalité nous renverse le corps et l’esprit et on se défini rapidement comme étant jeté dans les bras du destin où ma vie se joue en une partie de pile ou face à 50% des chances de rebondir du côté face de la pièce de monnaie de ma vie. Je peux assumé le sors qui m’attend, mais le problème, c’est que durant que la pièce de monnaie virevolte en suspend, tout le reste de ma vie s’écroule, parce que je ne rentre pas dans les critères de notre système. Je vous explique :

Tout d’abord sachez que si je vous contacte, ce n’est pas pour partir une guerre contre notre système, j’en aurais pas la force pour le moment, mais de partager mon histoire pourrait peut-être amener à faire réfléchir certaine personnes ayant le pouvoir de faire bouger les choses et par le fait même, informer et sensibiliser les femmes, les hommes qui se croient à l’abri de la maladie et de toutes les pertes qui s’en suivent. Je me croyais à l’abri de la maladie et protégé par un système qui m’envoie par le billet d’enveloppes bien scellé, les cendres de mon feu de pailles.

J’ai perdu ma maman d’un cancer il y a deux mois, je n’ai malheureusement pas eu le temps d’essuyer mes larmes, que l’ont m’annonçais que ce même démon prenait racine en moi et que les traitements débutaient sans attente et avec une chance sur deux de voir me combat y survivre…. Décidé plus que tout de le vaincre, oui pour ma vie, mais aussi pour celui qui a emporté ma mère je me dois de le battre et voilà que la réalité encore plus brutal que la vérité sans mêle : Notre gouvernement… Je suis travailleuse autonome, je n’ai pas d’assurance et mon médecin, vu la gravité de la situation me donne congé de travail pour la période des traitements, soit un an. Je n’ai pas droit au chômage et pas droit à l’aide sociale (j’ai gagné trop cher l’année précédente, salaire qui se voit ne pas être sous le seuil de la pauvreté) Ma conjointe travaille dans une chaîne de restauration rapide, sans dénigrer son dévouement et sa vaillance, mon salaire était le soutient de notre petite famille. Nous sommes maintenant dans l’impasse. Entre le choix de vivre et de mourir (j’ai fais mon choix, ME BATTRE) mais là, je dois décider de me nourrir versus me loger, car les comptes ne cesses de rebondir alors que je suis dans l’incapacité de les amoindrir…. Je dois décider d’acheter du pain ou chauffer ma maison… et j’arrive a peine, avec les traitements à me tenir éveillé. C’est ridicule, j’ai toujours été une battante, j’ai toujours payé et travailler et je suis frustré de tout perdre, alors que j’ai travaillé toute ma vie pour gagné le si peu que j’ai amassé. Un jour la maladie frappe à notre porte et par la suite plus de malheur ne peuvent y frapper…. Car nous sommes jeté à la rue.. Dans un a trois mois ils viennent saisir mes biens, ma maison et ma voiture…. Je suis sans issu (travailleuse autonome, j’aurais pu gagner le minimum et déclarer juste le nécessaire…. Il faut croire que parfois la justesse et la droiture ne paye pas en bout de ligne) ma conjointe risque de perdre son emploie, car j’ai de nombreux traitements où je ne peux me déplacer seul…… Je ne cherche pas de pitié et de compassion… Mais je suis horriblement horrifier par les jours à venir… je n’ai aucun contrôle sur la maladie qui m’habite et mon plus gros soucis est à savoir où j’habiterai d’ici un mois car je perds ma maison, ma voiture et tous les biens qui me faisaient sentir encore un peu en vie…… J’ignore où je vivrai demain et dans quel état…. J’ai pourtant toujours payé mes impôts étant une citoyenne honnête et je me vois fermer toutes les portes parce que je suis momentanément indisposé…. Aidons notre prochain, soyons solidaire dans l’adversité, ouvreront nos portes et soyons accueillant… Se sont de belles paroles de mon Québec qui me donne bien plus de mot de cœur, que le poison qu’on m’injecte pour une guérison trop bâclé de vérité pour s’y attarder….. Je ne veux pas que ce message prenne une forme politique, j’aimerais seulement comprendre… Une belle terre d’accueil, mais durant ce temps, ma terre d’origine prend racine dans mon malheur et m’envoie directement dans mon cercueil….

Je vous contacte aujourd’hui dans un élan d’espoir et de désespoir à la fois.
Sincèrement vôtre
Nancy Kearney

Donations (0)

  • Lise Moisan 
    • $10 
    • 46 mos
  • Josée Carrier 
    • $50 
    • 47 mos
  • Marc Gagnon 
    • $7 
    • 47 mos
  • Marc-Andre Locas 
    • $25 
    • 47 mos
  • Bergeron Louise 
    • $50 
    • 47 mos

Organizer 

Claude Savard 
Organizer
Chicoutimi, QC
  • #1 fundraising platform

    People have raised more money on GoFundMe than anywhere else. Learn more

  • GoFundMe Guarantee

    In the rare case that something isn’t right, we will refund your donation. Learn more

  • Expert advice, 24/7

    Contact us with your questions and we’ll answer, day or night. Learn more