Premier Clip, Darzack

€3,271 of €6,000 goal

Raised by 54 people in 5 months
Created August 7, 2018

        Darzack  est une des nouvelles figures de proue de la techno française. Partout où il joue, il remue les foules par sa folie communicative et sa communion avec le public. Ne se produisant qu'en live (pas de DJ sets), il transmet des ondes électriques en incarnant une musique frénétique, hypnotisante et alternant phases très mélodieuse et drops violents. Inspiré de plusieurs courants, on trouve de tout dans sa musique : l'influence des cultures rave aux lignes acid ravageuses, les touches afro et percussives, les lignes de synthés parfois mélancoliques, parfois épiques, les kicks saturés et autres sons de guitare envoutants... En live, accompagné de ses percussions, machines et synthés analogiques, il ne laisse personne indifférent tant il met toutes ses tripes dans ses performances. Mais après avoir écumé les routes de France, de Paris à Bordeaux en passant par Rennes et Nantes, puis monté son propre label pour s'affranchir des préceptes du genre, il est temps pour ce jeune artiste de passer un cap et d'offrir à son public une illustration animée de son oeuvre. Un premier clip pour façonner un univers visuel, pour lui permettre de sublimer et propager à un plus grand monde sa musique. 

31953518_15353064840_r.jpeg


         L'INTENTION

Le clip sera illustré en plusieurs tableaux illustrant la diversité et la complexité des relations entre femmes. 

Plus conceptuel que narratif, le clip poétise l’image des interactions entre femmes à travers les différentes relations qu’elles peuvent partager. La douceurs maternelle, la complicité amicale, l’unicité de jumelles, la dureté d’un clan, l’impulsion d’un gang, la tension d’un couple, la ténacité d’adversaires…

Chacune des relations présentent des situations banales, des moments de vie communs. Alternant entre les différentes scènes, elles se raccordent par leurs subtiles similarités tendant vers un unique but ; la fuite pour se retrouver dans un cadre unique formant une même danse.

Les mouvements sont très épurés, presque robotisés tout en étant très fluides. Chaque scène étant chorégraphiée, les gestes sont le discours des situations. 

L’univers est minimalisé au maximun, plaçant les femmes dans des décors atemporels et inconnus, futuriste mais sans sciences-fictions. Elles évoluent dans des lieux à la fois banals et irréels.

L’ambiance est crée par les lumières, les réflexion, les ombres et la dispersion dans la fumée, donnant une substance et une couleur aux scènes. Elle sera toujours controlée car la majorité sera tourné en lieux clos.

31953518_15353066090_r.jpeg
Une attention particulière est donnée au sens du détail, donnant un aspect, une couleur ou une matière particulière aux objets, vêtements, maquillage et décors. Ces éléments doivent répondre aux lumières (matières réfléchissantes), aux filles (leur correspondre), aux décors (la symbolique) et aux rythmes (montage alterné). 
31953518_15353070370_r.jpeg
Les habits seront conçus au maximun avec des matières particulières tel que l’aluminium, le latex, le plastique, le papier, la tulle… Teintés de nuances (noir-gris-blanc) plutôt que de couleur, ré-interprétant les coupes classique de façon très stylisés, composé par couche, dévoilant par transparence et scintillant sobrement.
31953518_15353071540_r.jpeg

         SYNOPSIS

Ce clip est une multitude de tableaux représentant les relations entre les femmes. Montés en alternance, ces tableaux sont symboliques amenant tous à une fuite qui les réunis en une unique scène de communion dans un paysage surnaturelle. 
31953518_15353074420_r.jpeg

Ces tableaux représentent les différents travers des relations humaines ; l’amitié, l’amour, la haine, la vengeance, la croyance, etc.. qu’on peut vivre dans les relations entre femmes.

Ils exploitent des scènes du quotidien et en les chorégraphiant :

- La relation mère-fille : Dans une chambre d’hôpital aseptisé de souvenirs et futuriste, la fille est au chevet de sa mère, elle l’aide à se relever, à marcher, puis elles fuient dans les couloirs.

31953518_15353075890_r.jpeg

- La relation d’amies : Dans une chambre décorée de façon très girly/ado, beaucoup de tissus très doux/transparent et de miroirs, deux filles sont en train de chahuter. Dans une sorte de course, de jeu, elles sortent de la maison.

31953518_15353075590_r.jpeg

- La relation d’un couple : Autour d’une piscine couverte, un couple de femmes passent un moment romantique, elles se jettent à l’eau, s’enlacent, se séparent, se retrouvent. Puis, re-sortent, elles s’habillent l’une et l’autre, et partent main dans la main.

31953518_15353076680_r.jpeg
- La relation de jumelle : À la mer, les sœurs se baignent autour d’une barque, elles jouent, sautent dans l’eau, se battent avec l’eau. Comme par un appel, elles se dirigent ensemble vers le littoral.

31953518_15353077080_r.jpeg

- La relation d’un gang : Dans une zone industrielle, une bande de fille se déplace ensemble, en rythme, vers un magasin. Arrivées devant la chef de bande Alice, qui mène la troupe, elles s’arrêtent, devant la devanture du magasin et lance un signal. Elles taguent ensemblent la façade du bâtiments. Suites à des alarmes lumineuses, les filles fuient
le lieu du casse.

31953518_15353079370_r.jpeg
- La relation d’une sororité : Dans un hangar avec un décor très bizarre, tous les meubles sont coupés en deux, un groupe de jeune femmes identiques se rassemblent autour d’une femme gourou. Elles se prennent les mains, en ronde et entament un rite qui finit par les rassembler en une et même forme, a-géométrique réalisé en effet-speciaux.

31953518_15353079830_r.jpeg
- La relation d’adversaire : Au court de tennis Ladoumègue, deux femmes s’affrontent une partie de tennis, sans public, elles s’énervent, se relâchent, se battent, se blessent mais continuent jusqu’à la fin de la partie, elles se saluent puis sortent.
31953518_15353080580_r.jpeg
Chaque fuite mène au même endroit, formant un seul tableau. Les filles arrivent, chacune par leur propre chemin, face au précipice d’une falaise. Elles se placent toutes face à la mer de façon très organisée.



          L'ÉQUIPE

         Réalisation 
Titien Soardi & Bonnie Lisbon  travaillent ensemble sur la réalisation de clip depuis 2 ans, ayant déjà réalisés plus d'une dizaine de clip. Notamment pour Universal Music France, avec la création d'un format vidéo pour Marvin Dupré , ainsi qu'un road-trip vidéo en Inde . Mais aussi, pour les Sages Poètes de la Rue .



         Chorégraphe
Alice Kinh , chorégraphe et danseuse, a rencontré le duo de réalisateurs sur le clip "Amour Fauché " des Sages Poète de la Rue. Ayant voyagé aux coté de Bonnie Lisbon en Palestine, elles en ont ramené quelques extraits vidéos . 
Elle s'occupera de la chorégraphie des tableaux en dirigeant les 24 actrices. 


         Stylisme
Line Gouronnec est la styliste du clip. Elle s’occupera de tous les looks lors du tournage. Elle s’occupera de la création des vêtements sports et de la recherche des créateurs. Après ses études de mode design, elle a travaillé avec l’équipe Elie Saab, GQ UK .... lors de shooting.

Manon Baeza est l'assistante styliste de Line. Elle s'occupera en amont des choix des créateurs et des looks aux côtés de Fanny et Line. Elle sera présente sur le tournage et s'occupera du fitting des acteurs. Elle a un master en mode et elle est actuellement rédactrice mode pour Konbini .

         Artiste make-up
Audrey Ccs sera en charge de la direction artistique du maquillage, élément crucial de l'esthétique du clip. Elle est membre de Maniatic, au coté d'Alice, Titien et Bonnie. C'est une artiste complète, maniant avec précisions le lips art.

Virginie Rocca a fait une belle et longue carrière dans le théâtre mais aussi à l'opéra, elle sera au coté d'Audrey afin d'apporter sa touche de savoir-faire. 

         Équipe technique 
Rédouane Boudji a rencontré Titien et Bonnie sur les bancs de montage de Konbini. Cadreur et monteur, c'est un technicien multi-tâche qui sera épauler Titien au cadre.

Maxime Sicard a travaillé sur des projets Maniatic aux cotés des réalisateurs, il aidera à la lumière et ramènera des clichés de tournage.

         Equipe régie
Romain Duhamel, membre de Maison Béryl et de Maniatic, il a su faire les gros bras pour organiser des événements digne de ce nom. Il s'agira de faire de même pour nourrir et déplacer cette grande équipe.

Laurent Fortage, père de Bonnie Lisbon, ce ne sera pas la première fois qu'il conduira et gérera l'équipe du tournage. 



      PRÉSENTATION DU LABEL

Maison Béryl  c’est l’histoire d’une bande de potes, d’horizons artistiques différents mais animés par la même passion. S’étant rencontrés au cours de leurs études, ils décident de créer une structure pour se donner les moyens de promouvoir et diffuser leurs projets respectifs. Un label familial donc, où les styles musicaux propres à chacun se mélangent et forment des entités singulières. Un regroupement où les contraires s’attirent et où tout le monde travaille sur les projets des autres. Dans le studio Béryl les musiciens expérimentent, jouent ensemble et confrontent leurs visions de la musique. Les différents projets qui sortent sur le label sont éclectiques, réfléchis, aboutis et faits 100% maison. Un catalogue d’amoureux de la musique, provocateurs acharnés et créateurs enthousiastes, acteurs d’un milieu qui ne cesse d’évoluer. Ce label appartient a ses artistes, sans directeurs artistiques mais pas sans direction. Cette structure donne à chacun les moyens de réussir dans une sphère très concurrentielle. Les différentes soirées et concerts organisés par Maison Béryl promettent des grands moments de live, des découvertes inattendues, croisements culturels et spectacles audiovisuels mémorables.



      LE COÛT DE PRODUCTION

Le court-métrage dure 7 minute 30 et compte plus de 15 décors différents , 24 actrices, 20 personnes à la technique et représente un an de réflexion et deux mois de travail au quotidien. Les acteurs du projet sont tous des professionnels travaillant bénévolement (hors la chorégraphe). Le coût complet du clip s'élève à 9 000 €. 

La collecte servira a produire en partie le clip, l'autre partie étant auto-financé par Maison Béryl. 




      LA DESCRIPTION DES COÛTS

31953518_15336452380_r.jpeg
+ Read More

€3,271 of €6,000 goal

Raised by 54 people in 5 months
Created August 7, 2018
Your share could be bringing in donations. Sign in to track your impact.
   Connect
We will never post without your permission.
In the future, we'll let you know if your sharing brings in any donations.
We weren't able to connect your Facebook account. Please try again later.
CG
€30
charles gerbout
3 months ago
€100
Patrick Rocca
4 months ago
€5
Anonymous
4 months ago
TB
€5
Thézame Barrême
4 months ago
JR
€100
Jean-Yves Réguer
4 months ago
MK
€30
Mathilde Km
4 months ago
€564
Anonymous
4 months ago
S
€100
SR
4 months ago
VP
€5
Valentin Perez
4 months ago
€30
Quentin DM
4 months ago
or
Use My Email Address
By continuing, you agree with the GoFundMe
terms and privacy policy
There's an issue with this Campaign Organizer's account. Our team has contacted them with the solution! Please ask them to sign in to GoFundMe and check their account. Return to Campaign

Are you ready for the next step?
Even a €5 donation can help!
Donate Now Not now
Connect on Facebook to keep track of how many donations your share brings.
We will never post on Facebook without your permission.