La famille Boucher/Rioux


An English version follows.

Dans la vie, on prend malheureusement souvent les choses pour acquis.... mais, au moment où on s’y attend le moins, la vie, elle, se charge de nous secouer de la tête aux pieds. C’est alors dans ces instants de lucidité qu’il faut se réveiller, se lever et continuer d’avancer. Bien évidemment, nous vivons tous de petits ou grands malheurs. Cependant, lorsque vous aurez lu l’histoire de notre meilleure amie d’enfance, peut-être remettrez-vous les choses en perspective, et ce, pour le mieux. C’est l’histoire d’une femme remplie de résilience, de force et de détermination.... avec une famille toute jeune qui a besoin d’elle.  Amoureuse d’un homme passionné depuis 10 ans : Vincent , et mère incroyable de 2 merveilleux garçons  Victor 2 ans et Noah 11 jours.

Nous lançons cette campagne afin de soulager nos amis des tracas du quotidien. Merci.

Voici l’histoire de Claude Boucher racontée par elle : 
Le 24 avril dernier, la vie de Vincent Rioux et moi a pris une tournure à laquelle nous n’étions pas du tout préparés. La même journée, nous avons appris une nouvelle des plus catastrophiques et inimaginables, en plus d’avoir vécu un des plus beaux moments de notre vie. Le 24 avril dernier, alors que j’avais 37 semaines de grossesse, j’ai accouché de mon magnifique Noah, alors qu’on venait de me diagnostiquer un cancer métastatique.

Au cours des trois dernières semaines de grossesse, j’avais un mal de dos atroce qui empirait de jour en jour. J’étais même rendue à prendre de la codéine et Tylenol en alternance aux 4h, mais sans succès. Dans la même période, j’ai également découvert des masses au sein droit, mais selon les résultats d’une échographie, tout portait à croire que c’était probablement lié à la formation de lait en vue de l’allaitement. Par contre, plus les jours avançaient, plus mon sein grossissait et faisait mal. Deux semaines plus tard, le 20 avril, on me fait une biopsie du sein, afin de savoir précisément qu’est-ce que ces masses, dans le but d’enlever la douleur et d’arrêter l’évolution. Les résultats étaient attendus au cours de la semaine suivante.

Comme les douleurs au dos étaient devenues insupportables, Vincent m’accompagne à l’urgence le 24 avril au matin. Une radiographie des poumons a révélé que j’avais des métastases aux poumons et donc un cancer. On obtient également les résultats de la biopsie du sein, qui s’avère également cancéreux.

Évidemment, on prend la décision de m’accoucher afin de pouvoir faire des analyses et des traitements le plus vite possible. Mon beau Noah est donc né à 37 semaines et 2 jours, mardi le 24 avril à 16h31 et pesait 6,12lbs. Malheureusement ses poumons étant un peu immatures, il est traité à la pouponnière et transféré le lendemain au Centre mère-enfant du CHUL pour qu’il bénéficie des meilleurs soins possibles.

De mon côté, les mauvaises nouvelles sont nombreuses et la situation devient très inquiétante. On apprend que j’aurais possiblement des métastases aussi au foie et dans la colonne vertébrale. Alors qu’on croyait que rien ne pouvait nous arriver de pire, je commence à perdre l’usage de mes jambes le lendemain de l’accouchement et la situation évolue à la vitesse de l’éclair. Un métastase se trouvant dans une vertèbre de ma colonne vertébrale écrase la moelle épinière, ce qui paralyse le bas de mon corps et qui me paralysera complètement si on n’intervient pas rapidement. Vendredi le 27 avril, j’ai donc été opéré d’urgence et heureusement cela a été un succès. Le chirurgien a été en mesure de retirer complètement le métastase et dit que la moelle est belle, ce qui laisse présager que je pourrai marcher à nouveau. Pour le moment, je retrouve quelques sensations dans mes jambes, mais je suis toujours paralysé au bas du corps et on ignore à quelle vitesse la situation évoluera.

À ce jour, on ne sait toujours pas l’origine du cancer et nous sommes dans l’attente de résultats. Mais vu la rapidité à laquelle ce dernier a évolué, les médecins ont tout de même décidé de commencer les traitements de chimiothérapie, afin d’attaquer le plus vite possible. J’ai eu mon premier traitement mercredi dernier et jusqu’à maintenant je vais bien, mais je sais que les jours et semaines à venir risquent d’être pas mal plus difficiles. Je vois également une ergothérapeute et une physiothérapeute, afin de retrouver l’usage de mes jambes.

Aujourd’hui, Noah est toujours hospitalisé, mais son état s’est grandement amélioré et il devrait avoir son congé dans les prochains jours. J’ai évidemment très hâte qu’il sorte de l’hôpital pour pouvoir le coller à volontés. À ce jour, j’ai pris mon tout petit bébé dans mes bras un total de 20 minutes et cela fait 10 jours que je ne l’ai pas vu, alors qu’il n’a que 11 jours de vie. Je m’ennuie également de mon grand Victor, que j’ai vu seulement 2 fois depuis mon hospitalisation.

Malgré cette bombe nucléaire qui nous est tombé dessus la semaine dernière, je reste confiante et positive. Je suis prête à me battre et à affronter toutes les étapes qui s’en viennent. J’ai la chance d’avoir une famille et des amis exceptionnels qui m’accompagnent dans cette épreuve et je sais qu’ils combattront à mes côtés. Pour le moment, je vis un jour à la fois et j’apprécie les petits bonheurs que la vie m’apporte. Vos pensées et vos énergies positives vont bien entendu m’aider également à traverser cette période des plus terrifiantes. ❤️
////ENGLISH////
We often take our lives for granted…but when we least expect it, something can shake us to our core. Evidently, we all face small and great hardships. However, maybe reading the story of our dearest childhood friend will put things into perspective—for the better. It is the story of a woman full of resilience, strength and determination with a very young family who needs her. She has been in love with a passionate man, Vincent, for 10 years and is the mother of 2 wonderful boys, Victor (2 years old) and Noah (10 days old).

We are launching this campaign to help alleviate our friends’ everyday worries. Thank you.

Here is Claude Boucher telling you her story:
On April 24th, Vincent Rioux’s and my life took a turn for the worst. On the same day of one of the best moments of our lives, we learned some of the worst most unimaginable news. On April 24th, at 37 weeks pregnant, I gave birth to my beautiful boy Noah after being diagnosed with metastatic cancer.

During the last 3 weeks of my pregnancy, I was suffering from terrible back pain that was getting worse every day. It was to the point where I was taking codeine and Tylenol every 4 hours to no avail. Around the same time, I discovered lumps in my right breast, but the ultrasound seemed to indicate that it was linked to the milk supply in preparation for breastfeeding. However, as days went by, my breasts were growing bigger and more painful. Two weeks later, on April 20th, I had a breast biopsy to figure out what the lumps were in order to treat the pain and prevent progression. The results were expected over the following week.

Since the back pain had become unbearable, Vincent went to the ER with me in the morning of April 24th. A chest X-ray revealed metastases in my lungs—I had cancer. The results of the breast biopsy also came back positive.

Evidently, we decided to induce labour in order to start tests and treatment as soon as possible. My beautiful Noah is born at 37 weeks and 2 days, on Tuesday, April 24, at 4:31PM; he weighed 6.12lbs. Unfortunately, his lungs were underdeveloped, so he was kept in the nursery and transferred to the CHUL Mother-Child Centre the next day to make sure he received the best care possible.

On my end, bad news were numerous and the situation was becoming dire. We learned that I might have metastases in my liver and my spine. When we thought nothing worse could happened, I started to lose the use of my legs the day after the delivery and the situation was worsening rapidly. A metastasis in a vertebra was crushing my spinal cord, which was paralysing my lower body and could paralyse me completely if nothing was done. On Friday, April 27, I had emergency surgery and luckily, it was successful. The surgeon managed to remove the entire metastasis and he said that the spinal cord was in good shape, which should mean that I will be able to walk again. At the moment, I am gaining back feeling in my legs, but my lower body is still paralysed and we don’t know how fast my condition will improve.

We still do not know where the cancer originates and we are waiting for results. However, because of how fast it progressed, the doctors have decided to start chemo right away to attack the cancer as soon as possible. I received my first round of chemo last Wednesday and so far, I am doing well, but I know that the upcoming days and weeks may become a lot tougher. I am also seeing an occupational therapist and a physical therapist to regain use of my legs.

Today, Noah is still at the hospital, but his condition has gotten a lot better and he should be discharged in the upcoming days. I am obviously looking forward to being able to cuddle him as much as I want. Until now, I have only had my little baby in my arms for a total of 20 minutes and I have not seen him for 10 days—he is only 11 days old. I also miss Vincent, my big boy, who I have only seen twice since I was admitted to the hospital.

Despite this nuclear bomb that fell on us last week, I remain confident and positive. I am ready to fight this and to face the various stages ahead. I am blessed to have a fantastic family and amazing friends who are giving me their support during these difficult times and I know that they will be there fighting by my side. For now, I am living one day at a time and I appreciate the simple pleasures life brings. It is without a doubt that your good thoughts and positive vibes will help me get through these terrifying times.

Donations

 See top
  • Marie-Ève Turgeon  
    • $30 
    • 21 mos
  • audrey lapointe 
    • $40 
    • 21 mos
  • Anonymous 
    • $100 
    • 22 mos
  • Christine Lamarche  
    • $100 
    • 22 mos
  • Pascale Fortier  
    • $25 
    • 23 mos
See all

Organizer and beneficiary

Aab Joelle 
Organizer
Beaumont, QC
Vincent Rioux 
Beneficiary
  • #1 fundraising platform

    People have raised more money on GoFundMe than anywhere else. Learn more

  • GoFundMe Guarantee

    In the rare case that something isn’t right, we will refund your donation. Learn more

  • Expert advice, 24/7

    Contact us with your questions and we’ll answer, day or night. Learn more