Guérir par le sport

Mon mari est touché depuis 2 ans par une maladie auto-immune appelée Purpura Rhumatoïde. En bref, il était alors soigné pour une dépression faisant suite à un burn-out causé par 10 années de fibromyalgie, l'empêchant toute activité physique à partir du tronc jusqu'aux membres supérieurs et un chômage persistant. C'est alors qu'il tentait de se passer des anti-dépresseurs pour revenir à une vie "à peu près normale" que la maladie auto-immune fit son apparition. Déjà averti des méfaits causés par les médicaments de la médecine conventionnelle, mon mari s'est tourné vers la racine de sa fibromyalgie en empruntant le chemin de la médecine naturelle.  Aucun des médicaments prescrits ne lui étaient de toute façon bénéfique, bien au contraire. Il n'avait donc rien à perdre... Sous les conseils d'un chiropracteur, il a commencé à éliminer le gluten et le lactose. Sans le savoir, il avait des signes de pathologies qui auraient dû avertir son médecin durant l'enfance, des signes désastreux avant-coureurs de la fibromyalgie qu'il eut fini par contracter.

Dénué de toute possibilité de se mouvoir dans la vie active, il a cherché à se sauver lui-même par l'intermédiaire d'une alimentation adaptée à son cas, après avoir suivi un léger traitement basé essentiellement sur les oligo-éléments et les minéraux. Jusqu'à ce que le stress, l'angoisse de l'avenir et ses multiples actions non abouties ne le rendent fou de désespoir et que les neurones grillent une partie de son cerveau en quelques jours. Affaibli par des crises de paniques, il a réussi à surmonter cette période plus néfaste que la précédente en "se faisant aider" en ingérant des anti-dépresseurs. Mais la situation sociale, professionnelle et financière restant inlassablement mauvaise, mon mari resta dans un état dépressif plus longtemps que ce qu'il n'avait escompté et pris ces médicaments durant 3 ans. Il parvint tout de même à se libérer des anti-dépresseurs par une force de conviction qu'il est allé chercher je ne sais où, je ne sais comment, et alors qu'il venait d' apprendre qu'il était touché par cette maladie auto-immune dont les crises répétitives l'éprouvaient. 

Le traitement qui lui fut donné par un médecin de la médecine interne pour son Purpura Rhumatoïde le fit tellement souffrir qu'il décida de l'arrêter au bout de 21 jours pour se joindre illico à un protocole (nommé AIP) institué par un docteur Américain qui préconise une alimentation particulièrement efficace contre les maladies auto-immunes. Si ce protocole appelle à être rigide vis-à-vis de son alimentation et la durée de ce traitement (3 mois minimum), il s'avère qu'il porte ses fruits, sans douleur ni effets secondaires et, de surcroît, sur le long terme. Mon mari en est un acteur témoin. Mais manque de chance, comme tout malade auto-immune, s'oxygéner est une nécessité pour aider à améliorer sa santé, or, avec le confinement obligatoire de plusieurs semaines, son état ne s'est amélioré que partiellement, jusqu'à ce qu'il puisse sortir de l'appartement étriqué dans lequel nous vivons pour aller prendre l'air après le confinement. 

Sportif de nature, mon mari s'est aperçu que l'activité physique était primordiale pour faire face au Purpura Rhumatoïde et de manière générale envers tout aspect négatif lié au stress. Comme il n'a plus les facultés d'utiliser ses membres supérieurs à des fins de faire du sport et, en général, quasiment toute activité physique, il s'est programmé des exercices de musculation pour le bas du corps et des séances de course à pied, sachant que les crises d'une telle maladie sont handicapantes durant la pratique d'un sport. Pour lui qui fut adepte de musculation en allant à la salle s'y entrainer chaque jour, plus jeune, c'est un rude coup. J'insiste sur le fait que les conditions pour une amélioration sur sa santé sont multiples, car il faut bien-sûr tenir compte de la nourriture que nous ingérons, entre autres aspects à prendre en compte mais qui ne figurent pas comme étant les raisons de mon appel à participation. Le repos est également salvateur, quoi que mon mari ne sache pas se reposer (c'est un hyper actif malgré ses pathologies). En s'attachant au mieux à ces facteurs (l'alimentation choisie, l'activité physique, sa musique et sa foi), son état s'est amélioré en à peine un mois et demi. Et alors qu'il commençait à s'interroger sur le bienfondé de cette nouvelle discipline, comme tout pionnier, des résultats sanguins et urinaires vinrent lui rendre le sourire tant ils étaient en net amélioration par rapport aux résultats précédents pratiqués 3 mois plus tôt... Ce qui ne manqua pas de le convaincre à nouveau que ses efforts n'était pas vains.

Pour prouver à ceux qui veulent bien l'entendre que le sport (ou l'activité physique tel que le jardinage, par exemple) lié à une alimentation spécifique, mon mari s'est lancé un défis : suivre un circuit à vélo élaboré par ses soins, sur de nombreux kilomètres de pistes cyclables, en Europe. En colportant son sentiment et les résultats de son parcours, il compte servir de témoin pour rassurer les personnes, de plus en plus nombreuses, atteintes par ce fléau et leur donner ainsi de bons espoirs et d'éliminer les idées reçues. Il tend à prouver chaque jour que ses choix font irrémédiablement régresser la maladie. C'est pourquoi cette aventure à la fois physique et mentale lui inspire confiance pour la vaincre. Mais pour s'y consacrer, il a besoin d'être accompagné par quelqu'un de confiance. En l'occurrence, notre fils semble le mieux placé pour lui apporter son aide et accomplir les opérations liées au montage des vidéos pour You Tube. 

Le seul frein que rencontre mon mari est bien entendu l'argent dont il a besoin pour acquérir le matériel nécessaire à cette expédition. Malgré ses mille et une activités passées durant la période de sa vie où il pouvait encore être considéré comme "actif" ses capacités financières sont depuis longtemps réduites à néant. Je tiens à souligner que l'état ne lui octroie aucune aide... Il ne possède bien évidemment pas de bicyclette digne de ce nom pour entreprendre ce projet qui réclame un minimum de caractéristiques fondamentales pour rouler dans des conditions optimums, pouvoir se nourrir et dormir dans de bonnes conditions. Son projet ne s'arrête pas là puisqu'il souhaite également faire escale dans des lieux Saints, des gîtes ou des campings, de meilleur marché que l'hôtellerie et plus enrichissants. Il pourrait ainsi partager les "bons plans" auprès des personnes qui décideraient de suivre son périple. C'est donc un projet présentant plusieurs intérêts...

Le mieux est que le départ s'effectue au plus tard début Octobre 2020, avant la fin de l'automne et pendant qu'il est en phase de réintégration de son protocole alimentaire. Son trajet n'est pas complètement défini et il tient pour l'instant à en garder le secret jusqu'à ce qu'il en ait établi le tracé, mais une direction vers le nord de l'Europe paraît être privilégiée. Néanmoins, justifier la théorie qu'il veut prouver demande du temps. C'est pourquoi l'aventure devrait se dérouler au moins un mois durant, entre parcours, montages vidéos et pauses inévitables.

Donations

  • Guylaine Jos 
    • €10 
    • 1 mo
  • Anonymous 
    • €100 
    • 1 mo
  • Sophie Plichon  
    • €20 
    • 1 mo
  • pascale mahé 
    • €50 
    • 1 mo

Organizer

Isabelle VL 
Organizer
  • #1 fundraising platform

    People have raised more money on GoFundMe than anywhere else. Learn more

  • GoFundMe Guarantee

    In the rare case that something isn’t right, we will refund your donation. Learn more

  • Expert advice, 24/7

    Contact us with your questions and we’ll answer, day or night. Learn more