Help Steph's brain recover

(Version française disponible ci-dessous)

Ten years ago, on February 11th, 2009, my life took a turn as I suffered from a concussion during a soccer practice. By the time I got to the hospital, all the right side of my body was asleep, and although I had regained consciousness, I did not realise what had just happened to me nor the condition in which I was really. As a fourteen-year-old goalkeeper playing at the AAA level, I had only one goal in mind: get back on the field, train and take one step forward towards realizing my dream.

Cognitive functions of my brain were affected, I was in pain and I could barely walk. I had to face my new life, but fortunately in a way, I did not realise all at once how much the accident had damaged my brain. When listening to a conversation involving more than two people confuses you, when you need to wear sunglasses in your living room because the light is too painful, when you need to wear earmuffs to go out in public because you cannot bare all the sounds, when listening to shows on television seems too much for your brain to handle, when studying means more headaches, dizziness and pain in your legs, you have no choice but to adjust, accept and keep on going as best as you can. As a teenager you hear about your friends practicing sports and going out to restaurants but all you can do is try to rest your brain.

When I managed to get back to school, I was able to attend one class and then I had to lay down for an hour before getting back to class again as my brain was too exhausted. I did not understand most of the lectures since my brain was unable to process most of the information as the teacher was talking and my lack of memory did not allow my brain to retain part of what I understood. To enable me to write exams, I had a table next to the bed at school to allow me to rest on a regular basis and complete the exam. By the time the exam was over, I had to take the elevator as my brain was so exhausted that it affected all my body and I could barely walk. This sums up how I spent the last two years of high school. By the time I started Cegep (College), my condition had improved which allowed me to attend two classes per semester and I increased the number of courses progressively. I still had a bed at school, but my health improved to a point where I was able to start coaching soccer players. After everything that I had been through, I considered it a comeback. I worked as hard as my brain would allow me and was very proud to be admitted to University. A few weeks after being admitted, as I was entering the field to coach, a ball slightly hit my ear which resulted in another concussion. I was forced to withdraw from all my classes and delay my University entrance. After months of rest, my cognitive functions allowed me to start University. Over the following years, I was involved in a car accident, I was hit by a car while crossing the street and later on, I got another concussion while volunteering.

The combination of my perseverance and my resilience juxtaposed with the support of my family, friends and other people who have crossed my path have significantly contributed to the improvement of my health. I kept on fighting, I managed to graduate from University and I have been working full time for the past few years.

Nonetheless, I recently suffered from another head injury. Suddenly, most of my symptoms became much worse. Once again, I have to face that my mind and my body are not on the same page. Although I wish I could keep on working, my recent tests results that illustrate the damage caused by the several traumatic brain injuries to my brain convinced me that I need to take time off from work, rest my brain and come back stronger than ever.

My quality of life has never been the same since 2009 even if I tried many treatments including experimental ones. A few days ago, I learned about a new technology called PONS that has recently been approved by Health Canada. I am fortunate enough to be eligible for the treatment which will take 14 weeks. I read about people who were in worst condition than I and for whom the treatment significantly improved their quality of life.

A wave of hope crossed my mind as I pictured myself regaining a better quality of life. I truly believe that this treatment is my best option to reach my goal and I am determined more than ever to keep on fighting. Unfortunately, the cost of this treatment is 30 000$ and I need your help to afford it.

By helping me finance the treatment you would not only be contributing to my recovery and giving me my life back, but you would also be contributing in spreading the word regarding the existence of this treatment that could also help others who are in a similar situation. As importantly, it would also enhance awareness of how damaging concussions can be.

I am really grateful for your support.

For more details about the technology:

https://neuromtl.com/heuro/ 

https://heliusmedical.com/index.php/divisions/neurohabilitation/the-pons-device 

Thank you,
Stéphanie Fortier Grondin

*****


Il y a dix ans, le 11 février 2009, ma vie a pris une mauvaise tournure lorsque j’ai subi une commotion cérébrale pendant un entrainement de soccer. Lors de mon arrivée à l’hôpital, tout le côté droit de mon corps était engourdi et même si j’avais repris connaissance, je ne réalisais pas ce qui venait de se produire ni l’état dans lequel je me trouvais. En tant que gardienne de but de 14 ans évoluant au niveau AAA, je n’avais qu’un seul objectif en tête : retourner sur le terrain, m’entrainer et faire un pas vers l’avant pour réaliser mon rêve.

Des fonctions cognitives de mon cerveau furent affectées, j’étais en douleur et je pouvais difficilement marcher. Je dus faire face à ma nouvelle vie, mais par chance, je n’ai pas réalisé immédiatement à quel point l’accident avait endommagé mon cerveau. Lorsque le fait d’écouter une conversation impliquant plus de deux personnes te désoriente, lorsque tu as besoin de porter des lunettes de soleil dans ton salon parce que la luminosité est trop douloureuse, lorsque tu dois porter des écouteurs pour sortir en public parce que tu as peine à supporter le bruit, lorsqu’écouter une émission de télévision semble être plus exigeant que ce dont ton cerveau peut tolérer, lorsqu’étudier signifie plus de maux de tête, d’étourdissements et de douleur dans les jambes, tu n’as pas le choix de t’ajuster, d’accepter et de continuer à avancer du mieux que tu peux. En tant qu’adolescente, tu entends parler de tes amis qui font du sport et qui vont au restaurant, mais tout ce que tu peux faire, c’est d’essayer de reposer ton cerveau.

Lorsque je suis parvenue à retourner à l’école, j’étais capable d’assister à un cours avant que je doive me coucher une heure en raison de l’épuisement de mon cerveau, pour ensuite retourner en classe. En plus de ne pas pouvoir assimiler la majorité de la matière, mes problèmes de mémoire m’empêchaient de retenir certaines notions que j’avais comprises. Lors d’un examen, il y avait une table à côté de mon lit me permettant de me reposer régulièrement afin que je puisse le compléter. Par la suite, je ressentais l’épuisement de mon cerveau à travers tout mon corps ce qui me donnait de la difficulté à marcher et qui m’obligeait à prendre l’ascenseur. Voilà comment les deux dernières années de mon secondaire se sont déroulées. Lorsque j’ai commencé le Cégep, l’amélioration de mon état de santé m’a permis de m’inscrire à deux cours par session avant de pouvoir augmenter graduellement le nombre de cours. J’avais encore un lit à l’école, mais ma santé a progressé à un point tel que j’ai commencé à entrainer des joueurs de soccer. Après toutes les épreuves que j’avais vécues, j’ai considéré cela comme mon retour et un grand pas vers l’avant. J’ai étudié aussi ardemment que mon cerveau me l’a permis et c’est avec fierté que j’ai été admise à l’université. Quelques semaines plus tard, en entrant sur le terrain pour entrainer, un ballon a frappé légèrement mon oreille ce qui me causa une autre commotion cérébrale. J’ai dû me désinscrire de tous mes cours et reporter mon entrée à l’université de plusieurs mois pour que mes fonctions cognitives récupèrent. Pendant les années qui suivirent, j’ai été impliquée dans un accident de la route, j’ai été frappée par une voiture en traversant la rue et j’ai aussi subi une autre commotion en faisant du bénévolat.

La combinaison de ma persévérance et de ma résilience juxtaposées au soutien de ma famille, de mes amis et des personnes qui ont croisé mon chemin ont significativement contribué à l’amélioration de ma santé. J’ai continué à me battre, je suis parvenue à graduer de l’université et je travaille à temps plein depuis quelques années.

Toutefois, j’ai récemment subi un autre accident à la tête. Soudainement, la plupart de mes symptômes se sont aggravés. Encore une fois, je dois accepter que mon cœur et mon corps ne soient pas sur la même longueur d’onde. Même si je désire continuer à travailler, les résultats des examens que j’ai passés récemment mentionnant les dommages que les multiples traumatismes crâniens ont causés à mon cerveau m’ont convaincue d’arrêter de travailler temporairement pour reposer mon cerveau et revenir plus forte que jamais.

Ma qualité de vie n’a jamais été la même depuis 2009 même si j’ai essayé plusieurs traitements incluant des traitements expérimentaux. Il y a quelques jours, j’ai appris l’existence d’une technologie qui s’appelle PONS et qui a récemment été approuvée par Santé Canada. Je suis choyée d’être éligible pour le traitement qui dure 14 semaines. J’ai lu des témoignages de personnes se trouvant dans un pire état que le mien et pour qui le traitement a significativement amélioré leur qualité de vie.

Une vague d’espoir m’a traversé l’esprit lorsque je me suis imaginée retrouver une meilleure qualité de vie. Je crois vraiment que ce traitement constitue ma meilleure option pour atteindre mon objectif et je suis déterminée plus que jamais à continuer à me battre. Malheureusement, le coût du traitement est de 30 000$ et j’ai besoin de votre aide pour me le permettre. En m’aidant à le financer, vous ne contribueriez pas seulement à mon rétablissement et à me redonner ma qualité de vie puisque vous permettriez aussi de faire connaître ce traitement qui pourrait aider d’autres personnes se trouvant dans une situation similaire à la mienne. Cela exposerait également les gens à l’ampleur des impacts que peuvent avoir les commotions cérébrales.

Je suis très reconnaissante pour votre aide.

Si vous désirez plus d’informations concernant la technologie :

https://neuromtl.com/fr/heuro-fr/ 

https://heliusmedical.com/index.php/divisions/neurohabilitation/the-pons-device 

Merci,
Stéphanie Fortier-Grondin

Donations

 See top
  • Anna Manoukian 
    • $100 
    • 1 d
  • Anonymous 
    • $500 (Offline)
    • 20 mos
  • Anonymous 
    • $500 (Offline)
    • 20 mos
  • Louis Senecal 
    • $500 (Offline)
    • 20 mos
  • Simon St-Georges 
    • $20 (Offline)
    • 20 mos
See all

Organizer

Stephanie FG 
Organizer
Mont-Royal, QC
  • #1 fundraising platform

    More people start fundraisers on GoFundMe than on any other platform. Learn more

  • GoFundMe Guarantee

    In the rare case something isn’t right, we will work with you to determine if misuse occurred. Learn more

  • Expert advice, 24/7

    Contact us with your questions and we’ll answer, day or night. Learn more