Comment convaincre les médias locaux de couvrir votre collecte de fonds

Susciter l’intérêt des médias locaux peut sembler particulièrement difficile, mais les retombées potentielles en valent la peine. Si votre campagne de financement participatif parvient à attirer l’attention d’un organe de presse au minimum, elle pourra être consultée par des milliers de personnes.

Lancer une campagne e

Une couverture médiatique vous permettra de faire connaître votre cause, d’élargir considérablement la portée de votre campagne et d’augmenter les fonds que vous collectez. Grâce à elle, les membres de votre communauté pourraient décider d’apporter une contribution, surtout s’ils connaissent le bénéficiaire.

Un mot d’avertissement toutefois : avant de contacter les médias, sachez que le bénéficiaire et vous serez placés sous le feu des projecteurs. Assurez-vous donc que toutes les personnes impliquées sont à l’aise avec les interviews et acceptent de partager publiquement leur histoire.

two girls reading newspaper

Effectuez des recherches sur les médias de votre région

Les histoires qui intéresseront un public local auront plus de chance d’être reprises par les journaux, les magazines, les blogueurs et les chaînes de télévision de la région où vit le bénéficiaire ou l’organisateur.

  • Créez une liste de contacts auprès de chaque organisation médiatique. Notez ceux qui couvrent des histoires comme la vôtre.
  • Ensuite, pour chacun d’entre eux, déterminez qui effectue des reportages en lien avec votre sujet et dressez une liste de contacts.
  • Recherchez des individus spécifiques plutôt que de contacter des dizaines de journalistes à l’aveugle. Si vous ciblez les bonnes personnes, vous obtiendrez de meilleurs résultats qu’en importunant l’ensemble des organes de presse.
mom hugging son

Comment les contacter

  • Trouvez leur adresse e-mail. Lorsque vous aurez résumé votre histoire, identifié un excellent journaliste et rassemblé des photos, faites des recherches sur Internet pour trouver les coordonnées du journaliste.
  • Utilisez les réseaux sociaux. Il n’y a rien de mieux que des plateformes comme Twitter, LinkedIn et Facebook pour éveiller l’intérêt des journalistes. Le seul fait d’utiliser l’arobase (@) peut attirer l’attention de quelqu’un que votre histoire inspirera.
  • Recherchez le formulaire de contact. Vous ne trouvez pas les coordonnées de votre journaliste en ligne ? La plupart des organes de presse proposent un formulaire de contact sur leur site.
  • Faites jouer votre réseau. Vous avez probablement déjà partagé le lien pointant vers votre campagne et votre histoire sur les réseaux sociaux et par e-mail. C’est très bien, mais avez-vous cherché à savoir si un membre de votre réseau avait des contacts dans les médias locaux ? Vous serez surpris(e) de découvrir que vos soutiens ont un carnet d’adresses bien rempli.
man and woman holding sign

Rédigez un communiqué de presse

Dans un communiqué de presse, les informations sont agencées selon une structure très spécifique. Les journalistes (ou leur patron) pourront alors analyser rapidement chaque version afin de décider de couvrir ou non l’histoire.

Les histoires susceptibles de plaire localement ont plus de chances de faire la une des médias locaux. N’hésitez donc pas à insister sur le lien qui pourrait exister entre votre cause et la communauté que dessert votre cible. 


  • Soyez clair et sincère. Le journaliste doit comprendre votre récit, vérifier son exactitude et déterminer sa pertinence vis-à-vis de son public.
  • Réfléchissez comme un journaliste. Demandez-vous quel aspect de votre situation pourrait intéresser les médias. Qu’est-ce qui rend votre cause si remarquable (un problème de santé rare ou une catastrophe naturelle par exemple) ?
  • Mentionnez l’importance de votre collecte de fonds pour le bénéficiaire. Soyez clair sur la façon dont les fonds seront utilisés et l’impact qu’ils auront.
  • Ajoutez un lien vers votre collecte de fonds GoFundMe. Avant de contacter les médias locaux, votre page doit être complète, convaincante et prête à être visionnée par des milliers de personnes.
  • Insistez sur son lien avec la communauté. Avec quels clubs, églises, synagogues ou organisations à but non lucratif le bénéficiaire et vous travaillez-vous ? Les gens préfèrent verser des dons à quelqu’un qui aide souvent la communauté.
  • Indiquez que vous pensez que vous histoire aura une fin heureuse et expliquez ce que vous faites afin de relever les défis. Montrez que vous travaillez d’arrache-pied pour surmonter les obstacles, mais que vous avez besoin d’un peu d’aide.

Restez en contact


Bien sûr, envoyer votre communiqué de presse est très important pour la mise en place d’une couverture médiatique locale, mais vous ne devriez pas vous arrêter en si bon chemin.


  • Reprenez contact par e-mail ou téléphone quelques jours plus tard afin de demander si vous devez fournir d’autres informations.
  • Si vous avez un journaliste de prédilection, appelez et dites-lui à quel point vous aimez ses reportages et que vous pensez que votre histoire pourrait lui convenir.
  • Des images percutantes peuvent également inciter les médias à raconter votre histoire. Si vous organisez un événement de collecte de fonds, mettez en avant des créations artistiques, des costumes, des jeux, tout ce que les participants voudront photographier ou visionner et partager. Invitez ensuite les médias locaux ou envoyez-leur les plus belles images de l’événement.
  • Une fois que vous bénéficierez d’une couverture médiatique, publiez votre histoire sur la page Facebook du journal ou de la chaîne de télévision en question et associez-la à votre collecte de fonds.

Créez un cercle d’intérêt public

Nous ne savons jamais quelles campagnes GoFundMe vont toucher le cœur de milliers de personnes. Votre histoire sera-t-elle la prochaine ? Partagez la couverture médiatique sur les réseaux sociaux pour créer un cercle d’intérêt croissant qui garantira le succès de votre campagne. Commencez votre collecte de fonds dès aujourd’hui.